Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Jean Paul II et Jean XXIII canonisés cette année

Reuters05/07/2013 à 19:28

JEAN PAUL II ET JEAN XXIII VONT ÊTRE CANONISÉS CETTE ANNÉE

par Philip Pullella

CITE DU VATICAN (Reuters) - Jean Paul II, dont le pontificat a duré près de vingt-sept ans, et Jean XXIII, promoteur du concile Vatican II, vont être canonisés, a annoncé vendredi le Vatican. La cérémonie aura probablement lieu avant la fin de l'année.

Selon la tradition, une personne ne pouvait jusqu'ici être canonisée - proclamée "sainte" par l'Eglise - que si deux miracles au moins lui étaient attribués.

Ainsi, le pape François a confirmé la décision de la Congrégation pour la cause des saints, qui a attribué mardi un second miracle à Jean Paul II, élu en octobre 1978 et décédé en avril 2005.

Mais concernant Jean XXIII, le "bon pape" qui a régné de 1958 à 1963 et pour lequel un seul miracle a été reconnu, François a laissé de côté cette condition d'un deuxième miracle pour décider de sa canonisation, a précisé vendredi le porte-parole du Vatican, le père Federico Lombardi.

Le "libéral" Jean XXIII a été béatifié - déclaré "bienheureux" - en septembre 2000, en même temps que Pie IX, pape de 1846 à 1878, grand adversaire du libéralisme.

La Congrégation pour la cause des saints, qui rassemble des cardinaux et des évêques, a jugé mardi que l'intercession de Jean Paul II était à l'origine de la guérison le 1er mai 2011, cinq ans et sept mois après la mort du pape polonais, d'une Costa Ricienne atteinte d'une maladie incurable.

Le premier miracle attribué à Jean Paul II était la guérison d'une religieuse française, Marie Simon-Pierre Normand, atteinte de la maladie de Parkinson. Ce premier miracle a valu au défunt pape d'être béatifié - déclaré "bienheureux" - le 1er mai 2011.

Traditionnellement, le processus de canonisation ne pouvait débuter moins de cinq ans après de décès de la personne concernée mais le successeur de Jean Paul II, Benoît XVI, avait accepté de modifier cette règle et d'accélérer les choses.

Lors des funérailles de Jean Paul II le 8 avril 2005, la foule massée place Saint-Pierre à Rome avait crié "Santo Subito !" - "Saint tout de suite !".

Bertrand Boucey et Guy Kerivel pour le service français


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.