1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Jean-Marie Le Pen : changer le nom du FN serait «débile» et «indécent»
Le Parisien28/12/2013 à 14:51

Jean-Marie Le Pen : changer le nom du FN serait «débile» et «indécent»

C'est un serpent de mer au Front national. Et une ligne de fracture étalée au grand jour. Alors que la question n'est pas taboue aux yeux de sa fille ou de sa petite-fille, respectivement présidente du parti et députée, Jean-Marie Le Pen juge au contraire, et sans surprise, qu'il serait «complètement débile», «scandaleux», «indécent» et «impensable» de changer le nom du FN.

Le président d'honneur du Front national, leader historique du parti d'extrême droite, le clame haut et fort dans son journal de bord hebdomadaire vidéo diffusé vendredi, «le changement de nom du FN est impensable».

«Ce nom a été honoré, il a créé une condition d'existence d'un parti politique français depuis 40 ans, et il a été soutenu par des milliers, des centaines de milliers de sacrifices de militants et adhérents du FN», plaide-t-il. Ces militants «ne toléreraient pas que je ne sais qui ou je ne sais quoi veuille changer, dans je ne sais d'ailleurs quelle intention plus ou moins honnête, le nom d'un mouvement qui est très honorable», insiste-t-il. «C'est complètement débile, c'est scandaleux, c'est indécent.»

«Dédiaboliser l'étiquette du FN»

Mi-décembre, sa fille, la présidente du parti Marine Le Pen, avait estimé que cette question n'était pas taboue. Tout en se disant «assez attachée au nom FN», elle avait alors jugé que s'il le fallait le débat «serait ouvert auprès des adhérents pour savoir ce qu'ils en pensent». «S'il s'avérait un jour que le changement de nom soit utile, c'est qu'il correspondrait à une réalité politique qui est l'élargissement de ses bases du FN», avait-elle glissé.

Quelques jours plutôt, le vice-président du mouvement, Louis Aliot, avait même avancer un calendrier : le changement de nom du parti de Marine Le Pen pourrait, selon lui, être discuté lors du congrès d'octobre 2014. «L'important, c'est de dédiaboliser l'étiquette du Front national», avait-il ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer