Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Jean-Marc Ayrault veut refonder la politique d'intégration

Reuters31/07/2012 à 17:50

JEAN-MARC AYRAULT VEUT MODIFIER LA CARTE DE SÉJOUR ET LES NATURALISATIONS

PARIS (Reuters) - Le gouvernement entend refonder la politique d'intégration et créera un titre de séjour pluriannuel pour faciliter les démarches administratives des étrangers en situation régulière, a déclaré mardi Jean-Marc Ayrault.

Le Premier ministre a précisé lors d'une réunion avec les préfets qu'ils recevraient de nouvelles instructions "afin que l'acquisition de la nationalité redevienne l'outil d'intégration qu'il a toujours été dans l'histoire de notre pays."

"Le gouvernement entend refonder notre politique d'intégration. J'ai demandé au ministre de l'intérieur de conduire une réflexion en ce sens", a-t-il ajouté. "D'autre part, nous créerons le titre pluriannuel afin de sécuriser les étrangers qui réunissent les conditions pour rester sur notre territoire."

Celui-ci sera porté à trois ans, contre un an actuellement.

Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, avait déjà annoncé qu'il reviendrait sur les critères de naturalisation mis en place par son prédécesseur, provoquant la colère de l'opposition l'accusant de porter atteinte à la cohésion sociale.

La loi relative à l'immigration de juin 2011 a durci les critères de naturalisation, demandant notamment aux candidats de prouver leur maîtrise de la langue en produisant un diplôme ou une attestation délivrée par un organisme reconnu par l'Etat.

Concernant l'insécurité, Jean-Marc Ayrault a appelé les préfets à "lutter fermement contre ce phénomène" tout en confirmant une "réorientation" visant à engager des actions de fond, dans la durée.

Il leur a demandé de ne pas hésiter à "revoir" les doctrines d'emploi pour apporter des "réponses rapides" et adaptées aux "contraintes des territoires."

Il a rappelé le projet du gouvernement de créer des zones de sécurité prioritaires (ZSP), l'une des promesses de campagne de François Hollande.

Une quinzaine de ZSP seront créées dès septembre et une soixantaine en l'espace d'un an, a précisé Manuel Valls aux préfets.

L'objectif est de mettre en place une action de sécurité renforcée sur des territoires ciblés, caractérisés par une délinquance enracinée et de fortes attentes de la population.

Gérard Bon, édité par Yves Clarisse

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.