Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Japon: réquisitoire d'un gourou de la nouvelle économie contre les entreprises manufacturières

Le Parisien20/11/2014 à 13:09

Japon: réquisitoire d'un gourou de la nouvelle économie contre les entreprises manufacturières

"Les entreprises manufacturières japonaises n'ont pas de vision internationale": Takeshi Natsuno, enseignant de la prestigieuse université Keio, ne mâche pas ses mots. Pour cet ex-dirigeant de NTT Docomo et gourou de la nouvelle économie, les sociétés high-tech nippones courent à la faillite à cause d'un modèle totalement dépassé. "Du temps de la haute croissance (années 1950 à 1970), l'emploi à vie, la progression à l'ancienneté et le recrutement en masse à la fin des études étaient les clefs de la réussite économique du pays", rappelle M. Natsuno, connu pour avoir été le créateur de l'internet mobile (i-mode) en 1999 chez le premier opérateur nippon de services cellulaires.Les firmes japonaises ont depuis conservé l'habitude d'engager chaque année à la rentrée d'avril des centaines d'étudiants frais émoulus sélectionnés avant la fin de leur cursus dans les meilleures universités. "Mais il faut en finir avec cette façon de procéder", s'énerve M. Natsuno."Car ces gars d'une vingtaine d'années inexpérimentés travaillent côte à côte dans la même société pendant plus de 30 ans avant d'atteindre des postes de direction, à plus de 50 ans: ils ont tous grandi ensemble, ils mangent tous dans la même gamelle, pendant trois décennies, tous la même chose, ils ont tous la même culture, n'ont aucune vue de l'extérieur", poursuit-il. "Et c'est comme ça à peu près partout. Le recrutement en milieu de carrière est une exception", regrette-t-il.Selon lui, il résulte de ce système fermé un aveuglement destructeur."Quand Apple a sorti son baladeur iPod, Sony l'a perçu comme un Walkman à disque dur (venant juste remplacer la cassette, le CD ou le MD), mais pas comme un lecteur de fichiers permettant le téléchargement de musique en ligne, ce qui était pourtant la véritable innovation qui allait tout changer". - Des grenouilles dans un puits - Le réquisitoire ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.