Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Japon-Large victoire de la coalition d'Abe, faible participation

Reuters15/12/2014 à 05:39

(Chiffres actualisés) TOKYO, 15 décembre (Reuters) - La coalition conservatrice du Premier ministre Shinzo Abe a remporté une large victoire aux élections législatives anticipées de dimanche au Japon, gage de maintien de sa politique de relance économique, mais la faiblesse du taux de participation témoigne d'une certaine désillusion des électeurs. Le Parti libéral démocrate (PLD) de Shinzo Abe et son partenaire de coalition, le Komeito, ont obtenu 326 sièges à la Chambre de représentants, soit plus des 317 sièges requis dans cette assemblée de 475 députés pour maintenir une "super-majorité" des deux tiers. La coalition possédait déjà ce nombre de sièges dans la précédente assemblée, mais le PLD a légèrement reculé avec 291 sièges, le Komeito montant à 35 sièges. Le PLD avait 295 sièges et le Komeito 31 dans la Chambre des représentants sortante. Cinq sièges ont été supprimés dans le cadre d'une réforme électorale. La politique économique du Premier ministre, les "Abenomics" comme on la surnomme, vise à mettre fin à la déflation dans l'archipel et à relancer la croissance. De nombreux électeurs, sceptiques sur les "Abenomics" et sur la capacité de l'opposition à faire mieux, sont restés chez eux dimanche. Le taux de participation a été estimé à 53,3%, un point bas inédit, et bien inférieur au taux de 2012 (59,3%), qui avait ramené au pouvoir Shinzo Abe. "Je crois que les électeurs ont approuvé notre politique des 'Abenomics' menée depuis deux ans mais cela ne veut pas dire que nous pouvons nous laisser aller", a réagi le Premier ministre à l'annonce des estimations. Le Parti démocrate (PDJ), la principale formation d'opposition, a obtenu 73 sièges, en légère progression (62 auparavant). Les électeurs se souviennent de son passage au pouvoir en 2009-2012, quand les Premiers ministres s'étaient succédé - trois en trois ans - sur fond de luttes intestines. Le chef du PDJ, Banri Kaieda, critiqué jusque dans son propre camp pour son manque de charisme, a perdu son siège. Le Parti communiste, qui avait huit élus, a obtenu 21 sièges, ayant séduit des déçus du PDJ. (Linda Sieg et Elaine Lies; Danielle Rouquié pour le service français)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.