Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Japon-Afrique : « Parler business plutôt que d'aide »
Le Point28/08/2019 à 12:40

« Il est grand temps que le financement privé prenne la relève du secteur public. Nous voulons favoriser les partenariats public-privé », a indiqué Amadou Hott, ministre de l'Économie du Sénégal, devant un parterre d'investisseurs japonais à l'occasion de la Ticad 7 (Tokyo International Conference on African Development ? en français, Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l'Afrique) qui s'est ouverte ce mercredi. C'est là l'une des illustrations les plus fortes que les dirigeants africains présents à cette 7e Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l'Afrique se montrent décidés à parler « business » avec le secteur privé nippon, et non plus d'« aide » avec les établissements publics.Lire aussi Coopération économique : le Japon dégaine sa TicadL'Afrique, espace d'investissementSénégal, Bénin et autres pays africains francophones doivent être vus comme un espace privilégié d'investissement en Afrique, ont insisté mercredi des ministres de ces États en visite au Japon dans le cadre de la conférence Ticad 7. « Le Bénin comme le Sénégal sont des portes d'entrée vers l'ensemble de l'Afrique », a expliqué son homologue du Bénin, Romuald Wadagni, les deux vantant les mérites de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa, huit États). Après des réformes concernant le travail (afin de réduire les périodes de grève), et rendre l'énergie disponible, « nous...

Lire la suite sur LePoint.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer