1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Ivres, des étudiants de HEC saccagent leur campus

Le Point28/05/2014 à 17:22

La soirée de fin d'année a dégénéré dans la nuit de mardi à mercredi sur le campus de HEC.

La fête de fin d'année a dégénéré... Selon les informations de France Bleu Ile-de-France, des étudiants de HEC apparemment éméchés ont saccagé leur campus dans la nuit de mardi à mercredi. Ils ont tagué les murs dans deux bâtiments du campus de Jouy-en-Josas, dans les Yvelines. Ils ont également jeté du mobilier par les fenêtres, déversé le contenu des extincteurs dans les couloirs et lancé de la bière sur les murs.

C'est dans la tradition de HEC d'organiser des soirées dans les murs de l'école. Et ce n'est pas la première fois que le campus doit faire face à une fête trop alcoolisée. En 2010, la direction de HEC avait même été jusqu'à interdire temporairement les soirées au sein de l'école après plusieurs cas de comas éthyliques.

La direction n'a pas encore chiffré le montant des dégâts. "Nous sommes en train de faire le tour des dégradations et d'essayer d'identifier les auteurs", a précisé Olivier Moreau, le secrétaire général de l'école. "Le conseil de discipline sanctionnera sans aucune indulgence les auteurs de ces dégradations qui n'ont rien à faire dans un établissement comme HEC", a-t-il prévenu. Une enquête a été confiée au commissariat de Vélizy. Le déficit d'image ne devrait en tout cas pas plaire à la direction de la prestigieuse école de commerce qui n'a plus qu'à espérer que les vidéos de cette soirée trop arrosée ne se retrouvent pas sur Internet.

Source Le Point.fr

7 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • klein44
    11 juin12:14

    ils iront balayer les rues

    Signaler un abus

  • nono67
    03 juin18:02

    les futurs " élites françaises " s'entrainent avant de saccager la France . Merci le point d'avoir relayé cette info passée bien sur sous silence .

    Signaler un abus

  • rcresus
    28 mai17:57

    pitoyable avec un silence assourdissant dans les grands médias. quaurait-on entendu pour un saccage dune école en banlieue difficile!

    Signaler un abus

  • odnaz
    28 mai15:29

    C'est lamentable, consternant : on a fait les mêmes écoles, on s'est bien amusés, mais on a gardé le contrôle de nous-mêmes. Faut-il qu'il y ait un malaise dans nos pays occidentaux. Comment vouloir diriger le monde quand on n'est même pas capable de se gérer soi-même, de se contrôler. Pour moi ceux-là liste rouge ou noire .... même avec leur diplôme.

    Signaler un abus

  • dotcom1
    28 mai15:24

    Diantre, de la bière sur les murs?? Quelle horreur...

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer