1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Italie : le pape François contre Salvini
Le Point07/01/2019 à 14:58

C'est un pape François visiblement courroucé qui, lors de l'angélus dominical, a imploré les pays européens de mettre fin au calvaire des 49 migrants, dont plusieurs enfants, récupérés en mer par deux navires d'ONG et qu'aucun pays de l'Union ne veut accueillir. « Je lance un appel pressant pour que les dirigeants européens fassent preuve de solidarité à l'égard de ces personnes. » Le souverain pontife n'a pas nommé l'Italie, mais, lorsqu'il évoque depuis la place Saint-Pierre le sort des migrants qui risquent leur vie dans la mer en tempête du canal de Sicile, nul ne doute que c'est à l'exécutif transalpin, et plus précisément au ministre de l'Intérieur Matteo Salvini, qu'il s'adresse. Et des prélats proches du pape font preuve de moins de diplomatie. « Le pape a raison : quand la peur de perdre des voix est plus forte que l'amour et la solidarité, le monde devient plus barbare », a déclaré l'archevêque Vincenzo Paglia, président de l'Académie pontificale pour la vie. De son côté, l'évêché de Turin s'est proposé d'accueillir à ses frais les 49 migrants. Matteo Salvini refuse néanmoins d'ouvrir les ports transalpins. « Tant que serai ministre, pas un migrant ne mettra le pied en Italie. Les bobos de gauche, les chanteurs engagés ou les évêques peuvent protester. »

L'Église, seule opposition à Salvini

Alors que la gauche, perdue dans une éternelle guerre des chefs, est évanescente,...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer