1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Italie : le gouvernement Conte, cet ovni qui penche à droite
Le Point02/06/2018 à 10:58

Le premier gouvernement populiste et d'extrême droite d'Europe occidentale s'apprête à gouverner la troisième économie de l'Union européenne. Mais outre le désespoir de ses adversaires et l'enthousiasme de ses électeurs, l'exécutif vert-jaune suscite également une grande perplexité. Le gouvernement de Giuseppe Conte est un objet volant non identifié qui aura du mal à affronter les cieux de la politique nationale et internationale.

Les négociations ont longtemps buté sur la personnalité de Paolo Savona, l'économiste anti-euro, qui était destiné au ministère de l'Économie. Le président Sergio Mattarella a obtenu qu'il soit dérouté vers le ministère des Affaires européennes. « Dracula à la tête des établissements du sang », a titré un quotidien transalpin pour résumer la panique que suscitera l'arrivée du professeur Savona, « le plus mauvais caractère de la Péninsule », selon l'un de ses amis, lors des sommets européens.

L'équation de Tria

Toutefois, Paolo Savona sera marqué à la culotte par le ministre des Affaires étrangères, Enzo Moavero Milanesi, un ancien fonctionnaire européen qui fut ministre dans les gouvernements Monti et Letta, gages indiscutables de sa foi inébranlable dans l'Union et la monnaie unique. Il faudra aussi compter avec le nouveau ministre de l'Économie, Giovanni Tria. Membre de l'establishment et rédacteur du programme économique de Forza Italia, Tria a...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer