Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Italie : le coup de colère de l'Église contre Matteo Salvini
Le Point27/08/2019 à 06:11

Euphorique, fin mai 2019, Matteo Salvini s'enflamme devant plusieurs milliers de partisans galvanisés. Nous sommes à quelques jours d'élections européennes dont le résultat en sa faveur ne fait plus aucun doute. Sur la Piazza del Duomo, en son fief milanais, il fait appel à chacun des six saints patrons de l'Europe avant d'embrasser un chapelet qu'il n'hésite pas à brandir comme son sceptre ou son glaive, les yeux rivés vers la statue qui trône sur le Dôme, la cathédrale : « Je confie ma vie à l'Italie et au vôtre, au c?ur immaculé de Marie, qui, j'en suis sûr, nous conduira à la victoire. »Lire aussi L'Italie de nouveau plongée dans l'incertitudeLa mise en scène est soignée, grandiloquente et, surtout, habitée en tout point d'une foi affichée devenue l'un des moteurs d'une stratégie politique bien ficelée. L'homme aux platines lors d'événements estivaux endiablés veut acquérir à sa cause les forces de la piété de son pays. Pas une sortie n'a désormais lieu sans référence religieuse, sans croix ou sans chapelet.« La religiosité n'est pas une marchandise de supermarché »Mais, comme le rapporte Le Monde, cela n'est bien évidemment pas du goût de l'Église. Rapidement, les responsables ecclésiastiques de tout le pays y sont allés de leurs piques, parfois d'une aigreur surprenante de la part d'hommes d'Église. Car les échos du discours de Milan ont été retentissants. « Invoquer Dieu pour soi-même est toujours très...

Lire la suite sur LePoint.fr

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • padamalg
    27 août09:19

    Il ne faut pas oublier que l'Eglise n'aime pas ceux qui dérangent l'ordre (ou le désordre ?) établi. N'oublions pas que Jeanne d'Arc a été condamnée par l'Eglise de l'époque, en tout cas la frange de l'Eglise collabo des Anglais.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer