1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Italie : d'abord interdit aux Africains, le semi-marathon de Trieste finalement ouvert à tous
Le Parisien27/04/2019 à 23:42

Italie : d'abord interdit aux Africains, le semi-marathon de Trieste finalement ouvert à tous

L'organisateur du semi-marathon de Trieste, dans le nord de l'Italie, a finalement annoncé samedi que des athlètes africains pourraient participer à l'épreuve, après une journée de polémiques provoquées par sa décision initiale de n'inviter que des Européens.« Après avoir lancé une provocation qui a atteint sa cible et attiré une grande attention sur un thème éthique fondamental, nous allons inviter des athlètes africains, contrairement à ce qui avait été annoncé », a déclaré Fabio Carini, organisateur de la course, dans un communiqué transmis aux agences italiennes.Peu auparavant, la Fédération italienne d'athlétisme avait annoncé l'ouverture d'une enquête autour de ce semi-marathon prévu le 5 mai et de la décision des organisateurs de n'inviter que des Européens au nom du refus de « l'exploitation » des athlètes africains.Cité samedi matin par le quotidien La Repubblica, Fabio Carini expliquait son choix initial de ne pas inviter de coureurs africains par sa volonté de « marquer le coup afin que soient prises des mesures permettant de réglementer ce qui est actuellement un commerce d'athlètes africains de grande valeur, qui sont purement et simplement exploités ».Des athlètes « sous-payés »« Cette année, nous avons décidé de prendre uniquement des athlètes européens pour marquer le coup afin que soient prises des mesures permettant de réglementer ce qui est actuellement un commerce d'athlètes africains de grande valeur, qui sont purement et simplement exploités, ce que nous ne pouvons plus accepter », avait initialement déclaré Fabio Carini, l'organisateur de l'épreuve, cité dans le quotidien La Repubblica. Interrogé par la télévision Rai, Fabio Carini a parlé d'athlètes « sous-payés et traités de façon indécente par rapport à leur valeur sportive ».Le secrétaire d'Etat Giancarlo Giorgetti (Ligue, extrême droite), chargé des sports au sein du gouvernement, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer