Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Israël lâché par ses alliés

Le Point07/06/2014 à 17:13

La réponse de Benyamin Netanyahou à l'isolement de son pays sur la scène intarnationale : l'annonce de la construction de 1 500 logements en Cisjordanie occupée.

Un mardi noir. C'est probablement ainsi que Benyamin Netanyahou se souviendra de ce 3 juin. En l'espace de quelques heures, et quasiment les unes après les autres, les grandes puissances ont annoncé soutenir le gouvernement palestinien d'unité nationale qui avait prêté serment la veille devant le président Abbas. Les premiers à ouvrir le bal de cette reconnaissance internationale furent les États-Unis. Vinrent ensuite l'Union européenne, les chefs de diplomatie de la France et de la Grande-Bretagne, le secrétaire général de l'ONU puis la Russie. Mais aussi la Chine et l'Inde. Deux pays qui n'ont posé aucune condition à leur soutien. Tandis que les gouvernements américain et européens fondent leur coopération avec le nouveau cabinet palestinien sur l'adhésion de ce dernier à trois principes : renoncement à la violence, respect des accords déjà signés et reconnaissance d'Israël. Des principes que Mahmoud Abbas et son Premier ministre, Rami Hamdallah, se sont engagés à respecter.

Pour Benyamin Netanyahou, c'est une défaite. Lui qui, depuis l'annonce de la réconciliation Fatah-Hamas, ne cessait d'appeler le monde à rejeter toute coopération avec "les terroristes du Hamas" se retrouve aujourd'hui plus isolé que jamais, avec sur les bras une nouvelle crise entre Jérusalem et Washington. Car, pour le Premier ministre israélien, les États-Unis ont trahi leurs engagements, l'administration Obama lui ayant promis d'attendre avant de reconnaître le...

Lire la suite sur Le Point.fr

40 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • crcri87
    12 juin13:48

    Toujours aussi têtu qu'une bourrique le Netanyahou

    Signaler un abus

  • xenfab
    09 juin14:59

    Ce qui est dit sur le Hamas(dont je ne suis pas partisan en soi) et sa raison d'être, on peut en dire exactement la même chose de l'extrême-droite israëlienne, donc 1-1 partout balle au centre. Et pour un civil mort en Israël, 10 civils meurent en face par les représailles, mais ceux-là ne comptent pas n'est-ce-pas ...

    Signaler un abus

  • xenfab
    09 juin14:54

    Quand on n'est pas de l'avis de M79, on est puant et désagréable, mauvais présage quand on est autant dans le déni ... Ma réponse ici: http://www.boursorama.com/actualites/israel-relance-massivement-la-colonisation-2d6085739428920032b0f0f400c7220e

    Signaler un abus

  • M3609791
    08 juin17:28

    Oregon3 : en une phrase, vous avez mis 4 "t" en trop et il manque 1 "d". Donc, 4 FEAUTHES d'EAURTHOGRAFFES en 26 mots ! Pas mal, mais vous pouvez mieux faire ! En tout cas, cela met en évidence votre niveau d'études et de compréhension. Le débat est ainsi clos, vos propos perdant de facto tout intérêt pour des gens éduqués.

    Signaler un abus

  • OREGON3
    08 juin17:11

    vous avez raison quant ont perd pied ont se reprend comme ont peut, la tombe elle, elle est réelle, ne vous reste plus qu'à méditer

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.