Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Israël : génération « Bibi »
Le Point14/09/2019 à 20:35

En Israël, on les appelle les « Bibi boomers ». Ils ont entre 18 et 22 ans. Du plus loin qu'ils s'en souviennent, ils n'ont connu personne à la tête du gouvernement que Benyamin Netanyahou. Qu'ils soient du nord ou du sud du pays, de la région de Tel-Aviv, juifs ou arabes, pratiquants ou non, c'est peut-être la seule chose qu'ils aient en commun. Une mémoire collective, où les Premiers ministres d'avant comme Ariel Sharon ou Yitzhak Shamir, pour ne pas parler d'Yitzhak Rabin, c'est de l'histoire ancienne, celle du XXe siècle. Presque de la préhistoire. Pas étonnant donc qu'ils aient du mal à s'imaginer une autre personnalité à la tête du gouvernement.Alors les uns, comme Yigal, 19 ans, préfèrent croire en un « Bibi, encore là pour de nombreuses années », alors que Mikhael, 21 ans, fervent supporteur du Likoud, veut croire que le jour où cela arrivera, « la société israélienne saura gérer. Vous savez, même pour l'homme politique le plus doué, le temps de mandat est limité. Le départ de Netanyahou, à un certain moment, est inévitable. Prenez Ben Gourion, les gens, ici, ne croyaient pas qu'ils pourraient vivre sans lui. Et pourtant, après son départ, ils ont fait avec. »Lire aussi Législatives en Israël : le pain d'épices de Benyamin NetanyahouOn les décrit souvent comme une génération que rien n'intéresse ; toute la journée sur Instagram (le réseau social préféré de la jeunesse israélienne, devant Facebook et...

Lire la suite sur LePoint.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer