1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Irlande : équipe moyenne mais supporteurs exemplaires

Le Point21/06/2016 à 19:10

Les supporteurs irlandais animent avec passion et ferveur les stades de l'Euro 2016. 

Contrairement à leurs homologues russes, à l'origine de graves violences à Marseille, les supporteurs irlandais devraient laisser une bonne image aux Français croisés pendant leur séjour. Les Irlandais se sont notamment illustrés en nettoyant la chaussée après une soirée de match. Ou encore en chantant « Stand up for the french police » (« Lève-toi pour la police française ») pour rendre hommage aux policiers français en cette période de tensions. Les gardiens de la paix se prennent au jeu en leur répondant sur le même air : « Go home for the French police » (« Allez à la maison pour la police française »). Les supporteurs des « Boys in Green » s'amusent également à acclamer sans raison apparente un Parisien à son balcon.

Les Irlandais cajolent aussi les plus jeunes, en leur chantant à leur manière des berceuses dans les transports sur le chemin du retour du stade. Cet Euro est l'occasion pour eux d'apprendre quelques notions de français comme le mot « baguette », qu'ils débitent ensuite à tue-tête dans le métro. Leur chant « Will Grigs is on Fire », qui restera comme l'hymne officieux de l'Euro 2016, en a enthousiasmé plus d'un. Les Irlandais, devenus les coqueluches des réseaux sociaux, sont jusqu'à présent une bonne illustration d'un football festif et convivial.

Source Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer