1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Iran : pourquoi Trump inquiète l'Arabie saoudite
Le Point21/09/2019 à 08:11

La visite à Djeddah (Arabie saoudite) du secrétaire d'État américain devait lui permettre d'évoquer avec le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane la réponse à apporter après l'attaque du 14 septembre contre deux sites pétroliers d'Arabie saoudite, pour laquelle Washington et Riyad accusent tous deux la République islamique d'Iran. « Cette attaque à peine voilée de l'Iran contre l'Arabie saoudite est sans précédent dans sa portée, son échelle et sa valeur stratégique », estime Barbara Leaf, ambassadrice des États-Unis aux Émirats arabes unis de 2014 à 2018, désormais chercheuse au Washington Institute for Near East Policy. « Elle change les règles du jeu », ajoute la diplomate. « En un seul coup, l'Iran a franchi plusieurs paliers dans son escalade vis-à-vis des États-Unis. »Pourtant, le chef de la diplomatie américaine a étonné en indiquant, à l'issue de sa visite en Arabie saoudite, qu'il privilégiait une issue diplomatique à cette crise. « Nous sommes ici pour bâtir une coalition destinée à parvenir à la paix et à une solution pacifique », a déclaré Mike Pompeo à l'occasion de la deuxième étape de son voyage à Abu Dhabi, espérant que l'Iran voie les choses « de la même manière ». Ceux qui attendaient une réaction militaire des États-Unis, après que son meilleur allié arabe au Moyen-Orient a été frappé en plein c?ur, devront patienter. Donald Trump avait pourtant assuré mercredi avoir...

Lire la suite sur LePoint.fr

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • remimar3
    21 septembre11:45

    L'AS devrait plutôt s'inquiéter de sa propre attitude et de la boucherie à laquelle celle-ci a conduit. On a vraiment l'impression que l'humanisme n'a plus cours sur cette planète. Quand on fait le bilan depuis 1939, la guerre et les atrocités n'ont jamais cessé.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer