Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Iran-Le discours de Netanyahu sans conséquences aux USA

Reuters05/03/2015 à 02:01

par Patricia Zengerle WASHINGTON, 5 mars (Reuters) - Le Premier ministre israélien a certes été acclamé mardi au Congrès américain, mais son discours restera vraisemblablement sans conséquences sur la politique des Etats-Unis à l'égard de l'Iran. Ses propos, encensés par le camp républicain, majoritaire dans les deux chambres, lui ont en revanche valu de vives critiques de la part des démocrates et de Barack Obama lui-même, sans lequel rien ne pourra se faire sur ce dossier. ID:nL5N0W547G "Il est venu, il a parlé, mais il n'a pas vaincu", a commenté Daniel Kurtzer, ancien ambassadeur en Israël et en Egypte aujourd'hui professeur à l'université de Princeton. Après le discours de Benjamin Netanyahu, Mitch McConnell, président du Sénat, a souhaité qu'un projet de loi imposant au président de soumettre tout accord sur le programme nucléaire iranien à l'approbation des parlementaires soit adopté dès la semaine prochaine. Le président a aussitôt menacé d'opposer son veto et, dans les rangs démocrates, on parle de gesticulation. "Il se pourrait même que le président n'ai pas à recourir à son veto parce qu'il y a des doutes légitimes que (le texte) puisse être adopté au Sénat", a déclaré mercredi Josh Earnest, porte-parole de la Maison blanche. Le projet de loi a été présenté la semaine dernière par le démocrate Robert Menendez et le républicain Robert Corker. Le premier, associé à neuf autres sénateurs démocrates, a adressé mercredi une lettre à Mitch McConnell dans laquelle il se dit hostile à l'accélération de son examen. Pour Barack Obama, le texte pourrait mettre les négociations en péril au moment où elles semblent sur le point d'aboutir. L'Iran et le groupe "P5+1", qui réunit les membres permanents du Conseil de sécurité de l'Onu (Etats-Unis, Grande-Bretagne, France, Chine, Russie) et l'Allemagne se sont fixés pour objectif de parvenir à un accord cadre avant la fin mars et à un règlement définitif du contentieux nucléaire assorti d'une levée des sanctions en juin. Le Parti républicain dispose de 54 des 100 sièges sénatoriaux, mais 60 voix sont nécessaires à l'adoption du projet de loi. Si un accord est effectivement conclu avec l'Iran, le Congrès sera amené à se prononcer sur la levée des sanctions. (Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.