1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Iran-L'AIEA parle d'efforts coordonnés pour acquérir la bombe

Reuters02/12/2015 à 23:20
 (Actualisé avec réaction, contexte) 
    VIENNE, 2 décembre (Reuters) - Les autorités iraniennes ont 
déployé jusqu'en 2003 des "efforts coordonnés" pour se doter de 
l'arme nucléaire, dit l'Agence internationale de l'énergie 
atomique (AIEA) dans un rapport rédigé dans des termes d'une 
clarté inattendue. 
    Des activités potentiellement liées au volet militaire du 
programme nucléaire iranien se sont poursuivies ensuite, mais de 
façon moins coordonnée, et plus rien de crédible n'a été 
découvert après 2009, ajoutent les auteurs.  
    Ce rapport confidentiel, dont Reuters a pu prendre 
connaissance mercredi, a été rédigé dans le cadre de l'accord 
international conclu en juillet à Vienne, qui prévoit un 
encadrement du programme nucléaire iranien en échange d'une 
levée des sanctions.  
    L'AIEA doit maintenant décider s'il est ou non nécessaire de 
poursuivre son enquête sur la nature du programme nucléaire de 
la République islamique. Téhéran menace de récuser l'accord si 
le Conseil des gouverneurs de l'organisation internationale ne 
classe pas l'affaire. 
    "Il n'y a pas de flagrant délit là-dedans, mais nous n'en 
attendions pas. L'important, c'est que le bilan n'est pas clair 
pour l'Iran", a commenté un diplomate en poste à Vienne. 
    "Le rapport autorise le classement du dossier PDM (possibles 
développements militaires, ndlr), mais cela n'empêchera pas 
l'agence de chercher à répondre à certaines inquiétudes s'il 
s'en présente", a-t-il ajouté.  
     
    LA NATURE PACIFIQUE DU PROGRAMME DÉMONTRÉE, DIT TÉHÉRAN   
    "L'Agence estime que différentes activités liées au 
développement d'engins explosifs nucléaires ont été menées en 
Iran avant la fin 2003 dans le cadre d'une initiative 
coordonnée", peut-on lire dans ce rapport intitulé "Evaluation 
finale des questions en suspens, passées et actuelles, 
concernant le programme nucléaire de l'Iran".  
    C'est en 2003 que l'AIEA a confirmé l'existence en Iran d'un 
centre d'enrichissement d'uranium secret. 
    "L'Agence estime également que ces activités n'ont pas été 
au-delà des études de faisabilité, des recherches scientifiques, 
et de l'acquisition de certaines compétences et capacités 
techniques", précisent les auteurs. Ils ajoutent donc "qu'aucun 
signe crédible d'activités liées au développement d'explosifs 
nucléaires n'a été découvert après 2009".  
    Pour le vice-ministre iranien des Affaires étrangères Abbas 
Araqchi, négociateur en chef sur ce dossier, il est désormais 
démontré que le programme nucléaire de la République islamique 
n'a pas été mené à des fins militaires.  
    "Le rapport final de l'AIEA sur les dimensions passées  
montre qu'il n'y a aucun signe de l'existence d'un programme 
militaire (...) et confirme que le programme iranien était 
pacifique", a-t-il déclaré, après la mise en circulation du 
document à Vienne. 
     
 
 (Francois Murphy et Shadia Nasralla, Jean-Philippe Lefief pour 
le service français, édité par Marc Angrand) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.