1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Irak-Sept cents djihadistes se trouveraient toujours à Ramadi
Reuters30/12/2015 à 13:45

    BAGDAD, 30 décembre (Reuters) - Environ 700 combattants de 
l'Etat islamique (EI) se cacheraient dans le centre et dans les 
faubourgs est de la ville de Ramadi, dont l'armée irakienne a 
annoncé dimanche la reconquête, a déclaré mercredi de la 
coalition internationale conduite par les Etats-Unis. 
    La majeure partie du centre-ville doit encore être nettoyée 
des engins explosifs laissés par les djihadistes, a-t-elle 
ajouté. 
    "Dans le centre de Ramadi, on estime à 400 les membres de 
Daech encore présents, et plus à l'est, en direction de 
Falloudjah, il y en aurait environ 300", a dit aux journalistes 
à Bagdad le capitaine Chance McCraw, des services de 
renseignement militaires américains. 
    Le Premier ministre Haïdar al Abadi a hissé mardi le drapeau 
irakien sur Ramadi. Le chef du gouvernement était arrivé en 
hélicoptère dans la capitale de la province d'Anbar, à une 
centaine de kilomètres à l'ouest de Bagdad. 
    Il s'est déplacé dans la ville en compagnie du gouverneur de 
la province et de hauts responsables de la sécurité, dans un 
convoi de véhicules de transport Humvee, traversant un pont 
flottant utilisé par les forces armées la semaine dernière pour 
reprendre le centre-ville. 
    La prise de Ramadi, tombée en mai dernier sous la coupe de 
l'EI, constitue la plus importante victoire de l'armée régulière 
face aux djihadistes, qui l'avaient mise en déroute en 
s'emparant d'un tiers du territoire irakien il y a un an et 
demi.  
 
 (Stephen Kalin, Guy Kerivel pour le service français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer