1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Irak-Les USA prêts à soutenir Bagdad pour hâter la prise de Ramadi
Reuters09/12/2015 à 18:12

    WASHINGTON, 9 décembre (Reuters) - Les Etats-Unis sont prêts 
à déployer des conseillers et des hélicoptères de combat si 
Bagdad le demande afin d'aider l'armée irakienne à reprendre la 
ville de Ramadi actuellement aux mains de l'Etat islamique, a 
déclaré mercredi le secrétaire à la Défense Ashton Carter. 
    Les propos d'Ashton Carter témoignent de l'intensification 
de l'implication militaire de Washington dans le combat contre 
l'organisation djihadiste qui contrôle toujours de vastes 
territoires à cheval sur la Syrie et l'Irak. 
    L'EI s'est emparé en mai de Ramadi, une ville située à près 
de 120 kilomètres à l'ouest de Bagdad. Sa reprise revêt pour le 
gouvernement irakien une importance symbolique et gonflerait le 
moral de son armée qui a essuyé une longue série d'humiliantes 
défaites depuis l'offensive des djihadistes de 2014. 
    S'exprimant au Sénat, Ashton Carter a estimé que la 
reconquête de la ville était "désespérément lente". Il a 
toutefois souligné que l'armée irakienne s'était taillé quelques 
succès en reprenant notamment ces dernières 24 heures le centre 
des opérations d'Anbar, sur la rive nord de l'Euphrate. 
    "Les Etats-Unis sont disposés à soutenir l'armée irakienne 
avec des moyens supplémentaires pour l'aider à terminer le 
travail, notamment avec des hélicoptères de combat et des 
conseillers si les circonstances l'exigent et que le Premier 
ministre Abadi en fait la demande", a-t-il dit. 
    Washington a récemment dévoilé un projet visant à déployer 
en Syrie et en Irak des troupes d'élite et Asthon Carter a 
déclaré au Sénat qu'il était en contact avec les pays membres de 
la coalition conduite par les Etats-Unis pour les inciter à 
dépêcher à leur tour des forces spéciales. 
    Il a toutefois fait part de sa déception devant le manque 
d'implication des pays arabes sunnites dans la lutte contre 
l'Etat islamique, sunnite lui aussi. 
 
 (Phil Stewart et Yegenah Torbati,; Nicolas Delame pour le 
service français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer