Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Irak-Les partisans de Sadr dans la rue pour exiger un remaniement

Reuters 26/04/2016 à 14:23
    par Saif Hameed et Kareem Raheem 
    BAGDAD, 26 avril (Reuters) - Plusieurs dizaines de milliers 
de manifestants sont descendus mardi dans les rues du centre de 
Bagdad, la capitale irakienne, pour exiger des députés un vote 
en faveur d'un remaniement, afin que soit mis sur pied un 
gouvernement de techniciens chargé de lutter contre la 
corruption. 
    La majeure partie des manifestants, rassemblés aux entrées 
de la "zone verte" -- le quartier étroitement surveillé qui 
regroupe ambassades, parlement et ministères -- sont des 
partisans de l'influent dignitaire chiite Moktada Sadr, qui 
presse le Premier ministre, Haïdar al Abadi, de mettre en oeuvre 
les projets de réformes qu'il a annoncés au cours de l'hiver. 
    Sous un soleil inhabituellement chaud pour une fin avril, 
les manifestants ont franchi un pont sur le Tigre menant à la 
"zone verte", en brandissant des drapeaux irakiens et en 
scandant des slogans favorables à l'imam Sadr. 
    Cette manifestation, qui dans l'ensemble s'est déroulée dans 
le calme, est la plus importante qu'ait connue la capitale 
irakienne depuis plusieurs semaines. Les participants se sont 
retrouvés sur une grande artère reliant, sur près de deux 
kilomètres, la place Tahrir à la zone verte, a constaté un 
caméraman de Reuters télévision. 
    De son côté, le chef du gouvernement a pris part dans la 
journée à une session parlementaire convoquée par le président 
du parlement, Salim al Djabouri, pour laquelle le quorum a été 
atteint, bien qu'une centaine d'élus, hostiles aux projets de 
réformes et à un remaniement, aient tenté d'empêcher cette 
réunion en menant depuis près de deux semaines un sit-in à 
l'intérieur et aux abords de la chambre. 
     
    UN GOUVERNEMENT DE TECHNICIENS 
    Des députés protestataires ont scandé "illégal!" alors que 
débutait la session, dont ils jugent la tenue contraire à la 
Constitution, a constaté un journaliste de Reuters. Haïdar al 
Abadi a pu faire son entrée dans l'hémicyle alors que Salim al 
Djabouri appelait les protestataires au dialogue. 
    "Nous sommes ici présents, aujourd'hui au parlement, pour 
une session dont le but est de remanier le gouvernement", a 
expliqué à la presse Dhiaa al Assadi, qui dirige au parlement le 
bloc Al Ahrar, fidèle à Moktada Sadr. 
    On ignore pour le moment si Haïdar al Abadi, qui a déjà 
proposé deux listes de ministres ces dernières semaines, 
comptait en présenter une troisième mardi, ou s'il proposerait 
de nouveau les mêmes noms. 
    Haïdar al Abadi, qui, en vertu de réformes annoncées en 
février, souhaite remplacer les ministres affiliés à des partis 
politiques par des techniciens, a averti que la crise politique 
en cours risquait, si elle se poursuivait, de gêner la guerre 
livrée aux djihadistes du groupe Etat islamique (EI), qui 
contrôlent toujours des régions entières du nord et de l'ouest 
du pays, et notamment la grande ville de Mossoul. 
 
 (Saïf Hamid, Karim Rahim et Stephen Kalin; Eric Faye pour le 
service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.