Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Irak : l'Union européenne s'entend sur la livraison d'armes aux Kurdes

Le Parisien16/08/2014 à 00:10

Irak : l'Union européenne s'entend sur la livraison d'armes aux Kurdes

A l'initiative du Quai d'Orsay, les ministres des Affaires étrangères de l'UE étaient réunis en urgence ce vendredi à Bruxelles (Belgique). Si la décision de livrer des armes revient à chaque Etat membre, ils se sont prononcés en faveur de la livraison d'armes aux combattants kurdes qui luttent contre l'Etat islamique (EI) en Irak, en se félicitant de l'aide militaire directe apportée par certains Etats-membres, dont la France qui a pris cette décision mercredi et le Royaume-Uni qui a prépositionné des moyens aériens à Chypre pour acheminer du matériel.

«J'ai demandé cette réunion pour que l'Europe toute entière se mobilise et vienne en soutien des Irakiens et Kurdes», a déclaré Laurent Fabius qui plaide depuis sa visite en Irak dimanche dernier pour une livraison d'armes. «Il est important qu'il y ait un accord européen» pour armer les Kurdes, «l'UE doit avoir une position unifiée là-dessus», a renchéri l'italienne Federica Mogherini, dont le pays assure la présidence tournante de l'UE.

L'Allemagne fait taire ses réserves

Même Berlin, plus réticent au départ, a fait taire ses réserves. «Les Européens ne doivent pas se limiter à saluer le combat courageux des forces kurdes. Nous devons aussi faire quelque chose pour répondre à leurs besoins», a souligné le chef de la diplomatie allemande Steinmeier, qui se rendra en Irak «ce week-end». «Il y a une menace sur les gens, sur l'intégrité territoriale de l'Irak et entre temps aussi des voisins de l'Irak, cela doit nous concerner», a-t-il ajouté. L'Allemagne a toutefois jusque-là limité son soutien à la fourniture de matériels militaires non-létaux.

Restait à convaincre ceux, comme la Suède, l'Irlande, la Finlande et l'Autriche, hostiles par principe à la fourniture d'armes en zones de conflit, ou inquiets d'éventuelles tentations indépendantistes kurdes. Le Suédois Carl Bildt a ainsi réaffirmé que son pays n'est pas prêt à aller au-delà du ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.