Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Irak-Démission d'un vice-Premier ministre soupçonné de corruption

Reuters 10/08/2015 à 23:46

BAGDAD, 10 août (Reuters) - L'un des trois vice-Premier ministre d'Irak a démissionné lundi et une enquête sur des soupçons de corruption a été ouverte à son encontre, ont annoncé lundi les autorités. Il s'agit du premier résultat tangible des réformes annoncées ces derniers jours par le Premier ministre, Haïdar al Abadi, pour tenter de lutter contre la corruption, qui alimente la contestation. Dimanche, le chef du gouvernement a demandé la suppression des postes de vice-président et de vice-Premier ministre, afin de réformer un système politique auquel ses critiques reprochent de favoriser l'attribution de hautes fonctions à des candidats incompétents et d'encourager la corruption. ID:nL5N10K03N Le Parlement doit examiner à partir de mardi ces propositions mais le départ de Baha al Aradji, vice-Premier ministre en charge des dossiers liés à l'énergie, suggère qu'Abadi s'est déjà assuré le soutien du puissant chef religieux chiite Moktada al Sadr. Ce dernier dirige en effet le mouvement auquel appartient Baha al Aradji et, dans un communiqué publié sur son site internet, il a ordonné à ce dernier de démissionner tout en lui interdisant de quitter le pays tant que les procédures judiciaires à son encontre ne seraient pas achevées. Dhiya al Assadi, un haut responsable du mouvement de Sadr, a déclaré qu'Aradji avait remis sa démission. Haïdar al Abadi a également appelé à la fin de la répartition des postes gouvernementaux en fonction de l'appartenance religieuse ou communautaire, ainsi que la réouverture des enquêtes sur des soupçons de corruption. Abdoul Sattar al Birqdar, porte-parole du Conseil judiciaire suprême, a annoncé que le parquet avait ordonné l'ouverture d'une enquête pour corruption visant Aradji. Reuters n'a pas pu contacter ce dernier dans l'immédiat pour un commentaire. (Ahmed Rasheed et Saif Hameed, Marc Angrand pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.