Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Irak-Boycott politique des députés sunnites face aux violences

Reuters 19/01/2016 à 13:25
    par Ahmed Rasheed et Saif Hameed 
    BAGDAD, 19 janvier (Reuters) - La séance a été suspendue 
mardi au Parlement irakien, les députés sunnites protestant 
contre les attentats qui visent leur communauté dans l'est de 
l'Irak et qui semblent être des représailles aux bombardements 
du groupe djihadiste sunnite Etat islamique contre les chiites. 
    Les députés se sont brièvement réunis mardi et ont décidé 
d'ajourner les débats jusqu'à jeudi. 
    Dans un communiqué, les députés sunnites appellent le 
Premier ministre Haïdar al Abadi à dissoudre et désarmer les 
milices chiites qu'ils accusent d'être derrière les dernières 
attaques contre la ville de Moukdadiya, située à 80 km au 
nord-est de Bagdad. 
    Selon Raad al Dahlaki et Nahida al Daini, deux députés 
sunnites de la province de Diyala où est située Moukdadiya, 43 
personnes ont été tuées la semaine dernière dans cette ville et 
neuf mosquées attaquées à la bombe incendiaire. Salah Mouzahim, 
un autre député, parle de plus de 40 morts.   
    La montée des violences entre chiites et sunnites représente 
un nouveau défi pour le Premier ministre irakien, un chiite 
modéré qui tente de rallier les sunnites modérés à la lutte 
contre les fondamentalistes du groupe Etat islamique, qui, 
malgré des pertes, occupe toujours de larges portions de l'Irak 
et de la Syrie. 
    "La Coalition des forces irakiennes (...), en tant que 
représentant de la composante sunnite en Irak, annonce (...) le 
boycott par ses membres des deux prochaines séances du Parlement 
et du gouvernement, pour condamner ce qui se passe à 
Moukdadiya", indique le communiqué lu par le député Ahmed 
Massari. "Nous exigeons la dissolution et le désarmement des 
milices (chiites." 
    Le ministre irakien de l'Intérieur n'a pas publié de bilan 
des victimes sunnites à Moukdadiya et dans les villages alentour 
de la province de Diyala. 
    Selon l'organisation Badr, milice chiite soutenue par 
l'Iran, qui est la force de premier plan à Diyala, le nombre de 
victimes cité par les députés sunnites est faux. 
    "Oui, il y a des gens qui ont été tués, mais ce chiffre est 
exagéré", a déclaré à Reuters Mohammed Nadji, un des conseillers 
du chef de Badr, Hadi al Amiri. 
    Il explique que les attaques contre les mosquées sunnites 
sont le fait de gens qui veulent attiser les tensions inter- 
communautaires à Diyala. La province, qui relie Bagdad à la 
frontière iranienne, a une population mixte de chiites et de 
sunnites. 
    Les miliciens chiites se sont déployés à Moukdadiya à la 
suite de deux explosions qui ont fait 23 morts dans un café où 
ils avaient l'habitude de se réunir. L'Etat islamique a 
revendiqué l'attentat, en précisant qu'il visait les chiites. 
 
 (Avec Stephen Kalin; Danielle Rouquié pour le service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.