1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Interdite de séjour, la femme de l'artificier des attentats de 1995 rend visite à son mari
Le Point17/12/2016 à 12:10

Le 9 décembre 2016, Aïcha A., 45 ans, épouse de Smaïn Aït Ali Belkacem, 48 ans, condamné à la réclusion criminelle à perpétuité pour les attentats de 1995 à Paris, se présente au parloir de la centrale d'Alençon-Condé-sur-Sarthe (Orne), où elle sera interpellée. Elle est bien titulaire d'un permis de visite. En revanche, elle est aussi interdite de séjour en France depuis le 25 novembre 2016 par arrêté du ministère de l'Intérieur !

Comment Aïcha A. a-t-elle pu atterrir à Paris et passer les contrôles sans rencontrer d'obstacle ? D'autant qu'Aït Ali Belkacem est un détenu particulièrement signalé depuis qu'un projet d'évasion avorté de la prison de Clairvaux avait été mis au jour en 2010 avec l'aide d'Amedy Coulibaly, le terroriste de l'Hyper Cacher, puis en 2013, au centre pénitentiaire de Réau. Comment expliquer cette incroyable faille ?

« Du personnel vacataire »

Selon nos informations, Aïcha A. n'était pas inscrite au FPR, le fichier des personnes recherchées, qui répertorie non seulement les individus réclamés par la justice mais également les personnes interdites de séjour sur le territoire ou celles qui doivent faire l'objet d'une attention particulière lors d'un contrôle. « Le fichier est alimenté depuis notre base à Écully et nous avons pu constater du retard dans la mise à jour. Nous faisons régulièrement appel à du personnel vacataire. Mais les urgences sont...

Lire la suite sur Le Point.fr

5 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • 445566ZM
    18 décembre10:30

    Je parie qu'elle restera en France.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer