1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

INTERACTIF. Plan d'économies : 41 députés PS se sont abstenus
Le Parisien30/04/2014 à 05:04

INTERACTIF. Plan d'économies : 41 députés PS se sont abstenus

Dans quelle mesure Manuel Valls allait-il être suivi par sa majorité ? C'était le principal enjeu du vote consultatif sur le plan d'économies du gouvernement organisé à l'Assemblée. La réponse est tombée ce mardi soir, en même temps que les résultats de ce scrutin à haut risque pour pour l'exécutif.

Si le texte -qui prévoit 50 Mds? d'économies sur la période 2014-2017- a finalement été adopté par 265 voix pour, 232 contre et 67 abstentions, il manque des voix socialistes. Au total, 41 députés du groupe SRC (socialiste, républicain et citoyen) se sont abstenus.

>> QUESTION DU JOUR : APPROUVEZ-VOUS LES MESURES PROPOSEES PAR MANUEL VALLS ?

242 socialistes ont voté pour

Il s'agit de figures de l'aile gauche du PS, mais pas que. Parmi eux, les onze qui n'avaient déjà pas voté la confiance à Manuel Valls le 8 avril (Pouria Amirshahi, Fanélie Carrey-Comte, Nathalie Chabanne, Pascal Cherki, Jean-Pierre Dufau, Henri Emmanuelli, Jérôme Guedj, Philippe Noguès, Barbara Romagnan, Gérard Sebaoun et Suzanne Tallard). Et... 30 de plus, dont les députés (comme Jean-Marc Germain ou Christian Paul) qui remettent en cause la nécessité de réaliser 50 Mds? d'économies. Les abstentionnistes sont toutefois nettement moins nombreux que les 86 parlementaires associés au courrier adressé à Manuel Valls dénonçant un plan «dangereux économiquement». 

Trois membres du groupe SRC ont été jusqu'à voter contre le texte gouvernemental : les députés MRC (chevènementistes) Marie-Françoise Bechtel, Christian Hutin, Jean-Luc Laurent. 

Alors qu'il fallait 249 voix pour obtenir la majorité absolue, seuls 242 députés socialistes ont voté en faveur du texte. Un score en demi-teinte et le résultat d'intenses manoeuvres. Depuis dix jours, les responsables de la majorité, Manuel Valls en tête, reçoivent, consultent, négocient et... grondent. C'est que l'exécutif a eu chaud : outre les membres de l'aile gauche ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M3553345
    30 avril07:28

    BRAVO LES GARS

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer