Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Intémpéries aux Etats-Unis, Merkel reporte sa visite

Reuters13/03/2017 à 20:06
 (Actualisé avec report de la visite) 
    MUNICH, Allemagne, 13 mars (Reuters) - La chancelière 
allemande Angela Merkel a plaidé en faveur du libre-échange 
entre les Etats-Unis et l'Allemagne, alors qu'elle devait 
s'envoler pour Washington, un vol finalement annulé en raison 
des intempéries qui sévissent dans le nord-est américain. 
    Angela Merkel a annoncé lundi soir aux journalistes qui 
devaient l'accompagner que Donald Trump l'a contactée pour 
l'informer de la gravité de la tempête attendue.  
    Cette annulation a été confirmée par la Maison blanche, qui 
précise que la visite de la chancelière est repoussée au moins à 
vendredi. 
    "Les Etats-Unis d'Amérique sont un partenaire commercial 
capital pour l'Allemagne et pour l'ensemble de l'Union 
européenne", avait-elle déclaré plus tôt devant un parterre de 
responsables économiques. "Le commerce est avantageux pour les 
deux parties et j'ai hâte d'évoquer ces questions avec le 
président américain nouvellement élu." 
    Le commerce est l'un des sujets de friction qui risquent 
d'opposer le milliardaire new-yorkais, 70 ans, à l'ancienne 
physicienne de RDA, 62 ans.  
    Donald Trump a menacé d'imposer des taxes aux constructeurs 
automobiles allemands et l'un de ses conseillers, Peter Navarro, 
a accusé Berlin de profiter d'avantages commerciaux indus grâce 
à un euro faible. 
    Les Etats-Unis sont le premier pays d'exportation de 
l'Allemagne et l'excédent allemand a atteint près de 50 
milliards d'euros l'an dernier. Les Etats-Unis ont importé pour 
107 milliards d'euros de biens et services allemands et exporté 
en Allemagne pour 58 milliards d'euros. 
    A Munich, Angela Merkel a affirmé que les sociétés 
allemandes employaient près de 750.000 personnes aux Etats-Unis 
et qu'au total, 1 à 2 millions d'emplois aux Etats-Unis étaient 
indirectement dépendants de groupes allemands.  
    Outre le commerce, les deux pays s'opposent sur la question 
des réfugiés - Trump a qualifié d'"erreur catastrophique" la 
décision allemande d'ouvrir la porte aux réfugiés en 2015 -, et 
la défense - Washington reprochant à Berlin des dépenses 
insuffisantes. 
    La Russie devrait être également au menu des discussions. La 
Maison blanche a déclaré que Donald Trump comptait demander 
conseil à Angela Merkel sur la manière de traiter avec Vladimir 
Poutine.    
    Les conseillers de Merkel ont scruté les précédents 
entretiens de Donald Trump avec des dirigeants internationaux 
comme la Première ministre britannique Theresa May ou les 
Premiers ministres japonais Shinzo Abe et canadien Justin 
Trudeau.  
    "Nous devons nous préparer au fait qu'il n'aime pas écouter 
longtemps, qu'il préfère des positions claires et n'aime pas se 
plonger dans les détails", a dit un haut responsable allemand. 
    Angela Merkel, elle, attend avec impatience son entretien en 
tête à tête avec le président américain: "Je suis convaincue que 
les conversations directes valent toujours mieux que de parler 
l'un de l'autre", a-t-elle dit. "Parler ensemble au lieu de 
parler de l'autre, ce sera mon slogan pour cette visite." 
 
 (Irene Preisinger, avec Noah Barkin à Berlin; Jean-Stéphane 
Brosse pour le service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.