1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

INFOGRAPHIES. Age, sexe, origine sociale, prénom : le profil-type du bachelier

Le Parisien17/06/2013 à 01:30

INFOGRAPHIES. Age, sexe, origine sociale, prénom : le profil-type du bachelier

Etre une fille ou un garçon ? Etre en avance, pile à l'heure ou en retard ? Vivre dans le Finistère ou en Corse ? S'appeler Madeleine ou Jessy ? En résumé : qui est le mieux armé pour affronter le baccalauréat ? Au-delà des flots de chiffres d'admis, de recalés, de mentions ou de redoublants, nous avons croisé les séries statistiques de l'Education nationale concernant l'édition 2012 du célèbre examen, glanées dans des documents officiels ou récupérées par téléphone auprès des académies.

Cette série d'infographie n'entend évidemment pas déterminer les chances de chacun des candidats. Tout dépend, avant tout, du travail fourni. Elles permettent simplement de mettre en lumière des grandes tendances et de dessiner, en creux, une ébauche de portrait-robot.

En 2012, 84,5% des candidats ont réussi à décrocher leur bac, toutes filières confondues. Cette année, près de 665 000 candidats au baccalauréat vont inaugurer lundi la première session de l'examen issue de la réforme du lycée, avec la traditionnelle épreuve de philosophie. Voici le profil-type du bachelier.

Prime à la jeunesse !

Comme le montre l'infographie ci-dessous, et comme le laissait supposer l'évidence, plus on a du retard, plus il est difficile d'obtenir son bac. Ainsi, à 19 ans, le pourcentage de réussite chute à 79,5% (contre 92,7% pour les candidats âgés de 18 ans). Le taux continue de descendre régulièrement et passe sous la barre des 50% pour les bacheliers de 22 ans. Parmi la tranche d'âge des candidats ayant 30 ans ou plus, le pourcentage de réussite au bac tombe à 22,6%. Traduire : sur 5 candidat trentenaire, un seul a eu son bac l'an passé.

A noter : la précocité n'est pas la panacée. La classe d'âge des candidats de 17 ans obtient de meilleurs résultats (96,8% d'admis, le meilleur taux de réussite des différentes classes d'âge) que ceux de 16 ans ou moins (96,5%). C'est bien d'avoir de l'avance mais pas trop ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer