1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Devenez membre - Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Indonésie: Facebook supprime des centaines de comptes liés à des "fake news"
Reuters01/02/2019 à 08:11

INDONÉSIE: FACEBOOK SUPPRIME DES CENTAINES DE COMPTES LIÉS À DES "FAKE NEWS"

DJAKARTA (Reuters) - Facebook a supprimé des centaines de comptes, pages et groupes en Indonésie après avoir découvert qu'ils étaient liés à une organisation accusée par la police de propager des fausses informations et des discours de haine, a déclaré vendredi le responsable de la cybersécurité au sein du réseau social.

Pour la police indonésienne, Saracen est un groupement sur internet rémunéré pour diffuser des contenus incendiaires et polémiques sur les réseaux sociaux. Il est soupçonné de liens avec les organisateurs, il y a trois ans, d'une campagne de manifestations contre l'ex-gouverneur de Djakarta, accusé de blasphème envers l'islam.

"Ces comptes et ces pages s'employaient activement à dissimuler leurs activités et ils étaient liés au groupe Saracen", a expliqué à Reuters Nathaniel Gleicher, patron de la politique de cybersécurité de Facebook.

Le plus grand réseau social du monde a multiplié ces derniers mois les promesses d'amélioration du respect de la vie privée et de la sécurité des données de ses utilisateurs après une série de scandales sur l'utilisation des données personnelles et des soupçons de propagande idéologique qui ont nui à son image et en ont fait la cible de multiples enquêtes dans le monde entier.

En janvier, le groupe a annoncé la mise en place de deux nouveaux centres opérationnels régionaux, à Dublin et Singapour, pour surveiller tous les contenus ayant trait à des campagnes électorales.

L'Indonésie, pays à majorité musulmane de 260 millions d'habitants où Facebook compte plus de 100 millions d'utilisateurs, se prépare à une élection présidentielle en avril prochain. Les pages et les comptes supprimés totalisaient 170.000 abonnés sur Facebook et plus de 65.000 sur Instagram.

(Fanny Potkin; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer