Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Indifférence et violences lors d'élections en Libye

Reuters20/02/2014 à 22:23

LES LIBYENS AUX URNES POUR ÉLIRE UNE ASSEMBLÉE CONSTITUANTE

par Ulf Laessing et Ghaith Shennib

TRIPOLI (Reuters) - Le scrutin pour l'élection des 60 membres de la future assemblée constituante libyenne s'est ouvert jeudi dans un contexte tendu, marqué par une série d'attaques et un faible taux de participation.

Seules 360.000 personnes, sur un million d'inscrits, avaient fait le déplacement en fin d'après-midi, selon les chiffres de la Commission électorale, et les images de télévision montraient des bureaux de vote quasiment déserts.

Le désintérêt des électeurs pour ce scrutin, un jalon dans la transition post-Mouammar Kadhafi, reflète le sentiment de désillusion dû, notamment, à la violence persistante depuis la chute de l'ancien dictateur, en octobre 2011.

Des explosions ont retenti à l'aube dans cinq bureaux de vote à Derna, un bastion islamiste situé dans l'est du pays, sans faire de blessés.

Hormis à Derna, où des hommes en armes ont forcé un bureau à fermer, et dans deux autres villes, les opérations de vote ont pu se dérouler dans la majeure partie du territoire.

Aucun groupe n'a revendiqué les attaques mais des riverains ont affirmé que les assaillants avaient laissé l'inscription "il n'y a d'autre Constitution que la loi islamique" près du lieu de l'une des explosions.

La situation semblait plus calme à Tripoli, survolée par des hélicoptères, ou à Benghazi, où des soldats gardaient les bureaux de vote.

Les 60 élus, divisés en trois groupes de poids égal représentant les trois grandes régions de la Libye - Tripolitaine (ouest), Cyrénaïque (est) et Fezzan (sud) -, auront 120 jours pour mettre au point la nouvelle loi fondamentale.

Leur projet sera ensuite soumis à référendum.

Ce modèle rappelle le comité qui avait élaboré la Constitution libyenne d'avant Mouammar Kadhafi, mise en ?uvre lors de l'accession du pays à l'indépendance en 1951.

APPELS AU BOYCOTT

Les futurs membres de la Constituante devront prendre en compte les rivalités politiques et tribales actuelles et les appels à l'autonomie dans l'est du pays, lorsqu'ils décideront du type de système politique que la Libye adoptera.

Dans l'Est, des manifestants armés ont, depuis l'été dernier, pris le contrôle des principaux ports pétroliers, en demandant à bénéficier d'une plus grande autonomie politique et à tirer parti davantage des revenus pétroliers. L'organisation qui chapeaute les éléments armés occupant les ports de l'Est a appelé au boycott de l'élection de la Constituante.

Le scrutin est également boudé par les Amazighs, ou Berbères, minorité qui vit dans l'Ouest, à proximité d'autres installations pétrolières.

Les efforts en vue de rédiger une nouvelle loi fondamentale ont été retardés à plusieurs reprises en raison des querelles politiques au sein du Congrès général national (CGN), élu en 2012 à l'issue des premières élections libres en Libye depuis près de cinquante ans.

Le CGN a décidé cette semaine d'organiser avant la fin de l'année de nouvelles élections, son projet de proroger son propre mandat au-delà de la date du 7 février ayant provoqué un tollé.

Deux des plus puissantes milices du pays ont menacé mardi de dissoudre le CGN, qu'elles accusent, comme nombre de Libyens, de paralyser le pays par ses querelles incessantes.

Mercredi, les miliciens ont retiré des éléments qu'ils avaient déployés dans le centre de Tripoli, l'Onu ayant appelé à la retenue.

Le gouvernement du Premier ministre Ali Zeidan s'efforce d'imposer son autorité à travers le pays et de brider les milices qui ont contribué à la chute du colonel Kadhafi, mais qui ont conservé leurs armes afin de compter politiquement.

Eric Faye et Simon Carraud pour le service français

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.