Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Indemnisation de 11 millions d'€ pour les parents d'un enfant handicapé

Le Parisien16/12/2014 à 14:01

Indemnisation de 11 millions d'€ pour les parents d'un enfant handicapé

11 millions d'euros pour tenter de rattraper toute une vie. Selon Nice Matin et RTL, cette indemnisation record vient d'être accordée par la Cour d'appel d'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) à la famille Giardina, dont l'un des enfants est né lourdement handicapé en 2000 en raison des fautes commises par un obstétricien.

Ce dernier avait été reconnu coupable et condamné pour «coups et blessures involontaires» et «altération frauduleuse de la vérité» en 2012. Ce qui était déjà une première en France. 

L'obstétricien avait refusé la césarienne

Le 29 juillet 2000, Sandrine Giardina entre dans une clinique de Cagnes-sur-Mer afin de procéder à l'accouchement de son futur bébé Philippe. Problème, l'enfant présente une «bosse séro-sanguine», une excroissance du crâne qui empêche l'obstétricien, le docteur Seklaoui, de savoir si le bébé se présente bien. Pourtant, celui-ci insiste pour effectuer un accouchement par voie naturelle. 

Place ensuite à ce que l'avocat de la famille qualifie de «négligences coupables» du médecin. Au milieu de la nuit, il est rentré chez lui, avant de revenir vers 6h30 et de s'obstiner dans son refus de césarienne. «Il a tiré de toutes ses forces, provoquant un jet de liquide, décrivait le papa de Philippe, dans nos colonnes. Comme s'il avait voulu faire rentrer de force une voiture de 2 m de large dans un garage de 1,50 m en la poussant avec un bulldozer. Il a dégommé notre enfant. Par orgueil et par incompétence». Une césarienne est finalement déclenchée en urgence mais le mal est fait : l'enfant est asphyxié. Plus tard, le docteur trafiquera même le dossier médical du jeune Philippe Giardina. 

«J'ai longtemps attendu qu'il demande pardon...»

Aujourd'hui, celui qui est désormais un adolescent de 14 ans est handicapé à 100 %. Il souffre d'une forme d'infirmité motrice et cérébrale (IMC) très grave et doit être nourri par une seringue directement dans ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.