Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Incidents à la frontière macédonienne, dizaines de migrants blessés

Reuters10/04/2016 à 23:18
 (Actualisé avec précisions sur le nombre de blessés) 
    par Stoyan Nenov 
    IDOMENI, Grèce, 10 avril (Reuters) - Plusieurs dizaines de 
migrants et de réfugiés ont été blessés dimanche dans des 
incidents avec la police macédonienne près du poste-frontière 
grec d'Idomeni, a-t-on appris auprès de membres d'ONG 
humanitaires. 
    La police macédonienne a fait usage de gaz lacrymogènes et 
de balles en caoutchouc pour repousser plusieurs centaines de 
migrants qui s'étaient massés le long de la barrière érigée sur 
la frontière. 
    Conséquence de la fermeture de la frontière décidée par les 
autorités macédoniennes, plus de 11.200 migrants et réfugiés 
sont bloqués depuis des semaines dans un camp de fortune à 
Idomeni. 
    Un responsable macédonien qui a requis l'anonymat a déclaré 
qu'un groupe de migrants avait quitté le camp et s'en était pris 
à la barrière. "Ils lançaient des pierres sur la police 
macédonienne. La police a répliqué par des tirs de gaz 
lacrymogène", a dit ce responsable, s'exprimant sous le sceau de 
l'anonymat. 
    Le gouvernement grec, qui a dénoncé la réaction des 
policiers macédoniens, a déclaré pour sa part que des balles 
caoutchouc et des grenades assourdissantes avaient également été 
utilisées. 
    "L'usage sans discernement de produits chimiques, de balles 
en caoutchouc ou de grenades assourdissantes contre des 
populations vulnérables, et particulièrement sans qu'une telle 
force soit justifiée, constitue un acte dangereux et 
déplorable", a dit George Kyritsis, porte-parole de la 
coordination des migrations au sein du gouvernement.  
     
    "INÉVITABLE" 
    Interrogé par Reuters, un coordinateur de l'ONG Médecins 
sans Frontières (MSF) a déclaré que quelque 300 personnes 
avaient été prises en charge, dont plus de 30 touchées par des 
balles caoutchouc. Trois enfants notamment ont été atteints à la 
tête. 
    Achilleas Tzemos a ajouté que 200 personnes souffraient de 
troubles respiratoires après avoir inhalé des gaz lacrymogènes 
et a également fait état d'une trentaine de personnes présentant 
des "plaies ouvertes". 
    A Idomeni, des témoins ont expliqué que la tension était 
progressivement montée alors qu'un petit groupe de migrants 
tentait de discuter avec des gardes-frontières macédoniens  et 
demandaient l'ouverture de la barrière. Face au refus de leurs 
interlocuteurs, d'autres migrants ont commencé à marcher vers la 
frontière, ont-ils ajouté.  
    Le nombre des migrants et réfugiés n'a cessé d'augmenter à 
Idomeni, comme dans d'autres camps en Grèce, depuis le mois de 
février après la fermeture des frontières décrétée par plusieurs 
Etats de la région qui a bloqué la "route des Balkans". 
    "Ce que nous observons est le résultat inévitable du fait 
que des milliers de personnes se retrouvent piégées en Grèce, un 
pays incapable de répondre aux besoins humanitaires et de 
protection", déclare Jose Hulsenbek, chef de mission de MSF en 
Grèce, dans un communiqué. "Ce dont ces gens ont besoin, c'est 
d'être traités avec dignité, pas avec violence." 
 
 (avec Renee Maltezou à Athènes; Pierre Sérisier, Marc Angrand 
et Henri-Pierre André pour le service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.