1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Incendies en Amazonie : la Bolivie salue la «toute petite» contribution du G7
Le Parisien27/08/2019 à 22:26

Incendies en Amazonie : la Bolivie salue la «toute petite» contribution du G7

Contrairement à son homologue brésilien, le président bolivien, Evo Morales, a salué mardi la décision du G7 d'accorder une aide d'urgence de 20 millions de dollars pour envoyer des avions bombardiers d'eau contre les incendies en Amazonie, tout en qualifiant la contribution de « toute petite ». « Ce n'est pas de l'aide, cela fait partie d'une responsabilité partagée, car tous les peuples ont l'obligation » de préserver l'environnement, a déclaré le dirigeant.Le président de gauche a estimé que les pays les plus industrialisés de la planète, dont les sept principaux se sont réunis pendant deux jours et demi en France au sommet du G7, « doivent beaucoup contribuer, et pas seulement quand il y a des incendies ». Il a toutefois dit espérer que l'aide promise arrive le plus rapidement possible.La Paz favorable à une Alliance pour l'AmazonieCette aide a été sèchement refusée par le Brésil. Mardi son président d'extrême droite, Jair Bolsonaro, a exigé que le chef de l'Etat français « retire ses insultes » avant de discuter de l'aide.Lundi, La Paz avait annoncé de son côté avoir accepté la proposition de Paris de former une Alliance pour l'Amazonie. « Il y a des plans de coopération à moyen terme, l'évaluation des dommages, des plans pour le rétablissement de l'Amazonie », a expliqué le ministre bolivien des Affaires étrangères, Diego Pary. LIRE AUSSI > Feux en Amazonie : cinq questions que le drame poseSelon le président bolivien, les incendies dans l'est du pays ont dévasté 1,2 million d'hectares depuis mai, dont 500 000 de forêt, aux confins du Brésil et du Paraguay, notamment dans l'écorégion du Pantanal la plus grande zone humide de la planète. Des incendies ont ravagé de grandes portions de forêt et de prairies dans la région du Pantanal en Bolivie où près d'un million d'hectares sont partis en fumée. Le Pantanal, entre la Bolivie, le Brésil et le Paraguay, est ...

Lire la suite de l'article sur LeParisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer