Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Incendies contenus à la Réunion, les avions "Dash" arrivent

Reuters01/11/2011 à 20:30

SAINT-DENIS DE LA REUNION (Reuters) - Les incendies qui dévastent depuis une semaine la montagne de la Réunion sont contenus sur 2.833 hectares, a annoncé mardi la préfecture.

Deux avions bombardiers d'eau doivent entrer en action à la fin de la semaine. L'envoi des deux avions "Dash 8" de la Sécurité civile, qui peuvent larguer dix tonnes d'eau par rotation, a été décidé lundi soir par Claude Guéant, ministre de l'Intérieur.

Il avait été demandé par l'opposition de gauche locale, qui a déclenché un vif débat sur les moyens de lutte, jugés insuffisants.

Depuis le début des incendies, d'origine criminelle, il y a une semaine, les seuls moyens aériens engagés sont quatre hélicoptères bombardiers d'eau.

Jusqu'à lundi soir, Michel Lalande, préfet de la Réunion, estimait que les avions bombardiers d'eau étaient "inadaptés" aux incendies actuels.

"Le Dash 8 n'est pas le médicament adapté à la maladie que nous avons à combattre", répétait-il lundi soir lors d'un journal télévisé, trois heures avant la décision du ministère de l'Intérieur.

Onze élus réunionnais, parlementaires et maires, avaient adressé lundi un courrier à Nicolas Sarkozy pour demander la mobilisation de "moyens de lutte aérien adaptés à l'ampleur de la catastrophe".

De nombreuses reprises de feu ont pu être maîtrisées dans la journée de mardi. Plus de 1.100 personnes ont été engagées ce jour sur le sinistre, dont 171 sapeurs-pompiers arrivés de métropole en début de matinée.

Marie-Luce Penchard, ministre de l'Outre-mer, est attendue mercredi matin à la Réunion où elle passera la journée sur le théâtre des opérations.

Eva Joly, candidate écologiste à la présidentielle de 2012, a pour sa part annoncée sa venue vendredi, après avoir dénoncé la réaction "dramatiquement insuffisante de l'Etat et des autorités locales".

Bernard Grollier, édité par Thierry Lévêque

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.