1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Immigration : pourquoi Emmanuel Macron en parle autant
Le Parisien07/10/2019 à 06:06

Immigration : pourquoi Emmanuel Macron en parle autant

Emmanuel Macron en est convaincu. Il l'a dit en dîner de la majorité, en Conseil des ministres : pour ne pas s'adresser à une seule catégorie de la population, celle des gagnants de la mondialisation, pour reconquérir les Français, pour « parler au peuple », dixit un familier de l'Elysée, il faut remettre le sujet de l'immigration sur la table. Quitte à diviser la majorité qui avait déjà tangué lors de l'examen du projet de loi Asile et Immigration en 2018.D'où le débat organisé ce lundi à l'Assemblée, dont le principe avait été acté à l'issue du Grand débat. « L'idée du président est de dire : on ne peut pas faire comme si ce sujet n'existait pas. Il existe et donc il faut s'en saisir, ne pas l'abandonner à d'autres, dire les choses telles qu'elles sont, dans leur complexité. Le sujet de l'immigration n'appartient pas au Front national. C'est une préoccupation française, un sujet européen », nous confie le président de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand.Changement de focaleEmmanuel Macron, qui a cela en tête depuis de nombreux mois, en a fait un thème récurrent de ses interventions ces dernières semaines. Comme mardi, à Strasbourg, lors d'un discours donné pour les 70 ans du Conseil de l'Europe : « Si nous n'avons pas le courage de regarder en face la demande de maîtrise exprimée par tous nos concitoyens [...] et qu'aujourd'hui la demande d'asile est l'objet de manière évidente d'un contournement si ce n'est un détournement, nous ne serions pas lucides. » LIRE AUSSI > Sur l'immigration, Macron chasse à droiteQu'il semble loin, le temps, où le candidat Macron, pour mieux se démarquer du raide Manuel Valls, remerciait Angela Merkel d'avoir « sauvé » la « dignité collective » de l'Europe par sa politique d'accueil des réfugiés en 2015. L'exercice du pouvoir est passé par là. Désormais président et, face à des populismes qui ...

Lire la suite de l'article sur LeParisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer