Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Hunter, le président Norman
So Foot19/04/2020 à 06:00

Hunter, le président Norman

Légende d'Elland Road (726 matchs disputés avec Leeds United), Norman Hunter a été rattrapé par ce maudit Covid-19 ce vendredi, à 76 ans. Croqueur de jambes, défenseur central hors pair, champion du monde avec les Three Lions en 1966, le gaillard d'1,83m était aussi un enfant de Don Revie, l'emblématique manager de Leeds, lequel aurait façonné Hunter à coup d'œufs durs et vinaigre de Xérès. Tel était le destin d'une cheville ouvrière du Yorkshire.

Lorsqu'à l'aube des sixties, en 1961, Don Revie prend les rênes de Leeds, englué en deuxième division anglaise, Norman Hunter n'est qu'un aspirant parmi d'autres. "Son survêtement pendait tellement, il était maigre", livrera dans les années 1970 le charismatique manager. On est encore loin du roc, du "Bites Yer Legs" ("il mord vos jambes"), titre dont il héritera quelques printemps plus tard. Le gavroche d'Eighton Banks, à un quart d'heure au sud de Newcastle, est alors cantonné aux tâches d'un gamin souhaitant devenir pro après avoir intégré le club à 15 piges lors d'un match d'essai. "Je nettoyais le terrain, les crampons, préparais le vestiaire et je m'entraînais toujours plus, retraçait il y a peu Norman Hunter devant les caméras du club. Je n'étais pas exceptionnel, mais j'en voulais toujours plus."

? Norman Hunter: In His Own Words pic.twitter.com/2gDgkU17He

-- Leeds United (@LUFC) April 17, 2020

Jack Taylor, manager en 1960, lui file six mois de plus avant que Don Revie ne l'intègre à la cour des grands en 1962. "Le moment le plus important de ma vie", pour celui dont le père, Norman senior, au bref passage à Sheffield United, est décédé avant sa naissance. "Sans Don Revie, je n'aurais jamais connu cette vie, les titres, les nuits européennes dans l'ambiance électrique d'Elland Road." Exit l'électricité dans laquelle il avait un job, Norman Hunter passe au régime œufs durs et vinaigre de Xérès, produit en Andalousie.

"Je vais tuer ce bâtard de Hunter"


La méthode Revie lui épaissit la carcasse, Hunter, "l'homme au sixième sens" dixit son entraîneur, endosse un numéro 6 qui lui collera Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer