Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Hongrie-Orban renonce à son amendement sur les quotas de migrants
Reuters11/11/2016 à 09:10

    BUDAPEST, 11 novembre (Reuters) - Le gouvernement hongrois 
ne soumettra pas à nouveau au Parlement son projet d'amendement 
constitutionnel visant à s'opposer au plan européen de 
répartition des migrants, rejeté de justesse mardi, a annoncé 
vendredi Viktor Orban. 
    "Nous avons essayer de l'inscrire dans la Constitution, mais 
nous n'y sommes pas parvenus vu que l'opposition a fait cause 
commune avec Bruxelles", a déclaré le Premier ministre sur les 
ondes de la radio d'Etat. 
    Le projet d'amendement a été approuvé mardi par 131 des 199 
députés, à 65,8%, juste sous le seuil requis de la majorité des 
deux tiers. Il aurait fallu 133 voix pour que le texte entre en 
vigueur. L'opposition, dont le parti d'extrême droite Jobbik, 
deuxième formation au Parlement, avait décidé de boycotter le 
vote.   
    Après cet échec, le second d'affilée pour Viktor Orban après 
le référendum du 2 octobre où le taux de participation n'avait 
pas été suffisant pour valider le vote en faveur du rejet des 
quotas, Budapest va devoir porter le combat à Bruxelles et 
s'opposer aux projets de la Commission européenne sur la base de 
la Constitution actuelle, a ajouté le Premier ministre hongrois. 
     
 
 (Krisztina Than; Tangi Salaün pour le service français) 
 )

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer