Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

RENAULT

82.25EUR
-1.94% 
indice de référence CAC 40

FR0000131906 RNO

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    83.70

  • clôture veille

    83.88

  • + haut

    83.88

  • + bas

    81.39

  • volume

    675 074

  • valorisation

    24 323 MEUR

  • capital échangé

    0.23%

  • dernier échange

    18.06.18 / 16:08:56

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    79.79

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    84.71

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur RENAULT

    Fermer
  • + Portefeuille

    Ajouter RENAULT à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter RENAULT à mes listes

    Fermer

Hollande veut construire avec Alger un "partenariat d'exception"

Reuters15/06/2015 à 06:29

* Visite de quelques heures à l'invitation du président algérien * Paris veut consolider un partenariat "d'égal à égal" * La lutte contre le terrorisme au menu des discussions par Elizabeth Pineau ALGER, 15 juin (Reuters) - François Hollande est attendu ce lundi à Alger pour une courte visite que le président français veut utile à la construction d'un partenariat "d'égal à égal" avec l'Algérie d'Abdelaziz Bouteflika, avec lequel un entretien est prévu. Dans une tribune publiée en français dans Le Quotidien d'Oran et en arabe dans El Khabar, le chef de l'Etat salue les "progrès accomplis" depuis sa visite de décembre 2012, qui l'avait vu reconnaître la "souffrance que la colonisation a infligée au peuple algérien". "Nos deux pays sont animés par la même volonté de bâtir un partenariat d'égal à égal tourné vers le développement et vers la jeunesse", écrit François Hollande. "J'ai toujours eu la conviction profonde que nous sommes capables de bâtir un partenariat d'exception. C'est ce que nous allons démontrer aujourd'hui". Saluant une relation qui "n'a jamais été aussi sereine", Paris veut consolider avec Alger les liens humains et économiques qui se sont notamment traduits par la naissance d'une usine Renault Retapa à Oran en novembre dernier. La France aimerait récupérer son rang de premier fournisseur du pays que lui a ravi la Chine il y a deux ans. RENCONTRE AVEC BOUTEFLIKA Cette "visite de travail" présidentielle permettra aux responsables français de mesurer l'état de santé du président algérien de 78 ans, très diminué physiquement depuis un accident vasculaire cérébral qui avait nécessité en 2013 trois mois d'hospitalisation à Paris. Ses facultés mentales et cognitives sont intactes et lui permettent de continuer à diriger le pays, assurent les proches d'Abdelaziz Bouteflika, reconduit en avril 2014 pour un quatrième mandat avec plus de 80% des voix, jusqu'en 2019. "François Hollande ne se mêlera ni directement ni indirectement de la question de la succession de M. Bouteflika qui, à ma connaissance, n'est pas une question posée aujourd'hui", affirme un diplomate français sur un sujet qui agite en coulisse les responsables algériens. François Hollande doit aussi s'entretenir avec le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, dont le gouvernement a été remanié le mois dernier sur fond d'inquiétude liée à la chute des cours du brut et à l'instabilité chez son voisin libyen, en pleine guerre civile. Les deux sujets devraient être au menu des entretiens, alors que Paris et Alger sont engagés chacun à leur manière dans la lutte contre le terrorisme. "J'attache beaucoup d'importance au dialogue politique entre la France et l'Algérie car nos deux pays contribuent à la stabilité et à la sécurité dans la région", écrit François Hollande dans sa tribune, où il salue notamment le rôle joué par Alger dans le dossier du Mali, où la France intervient militairement depuis janvier 2013. Après des mois d'atermoiements, la Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA), qui regroupe les principaux groupes rebelles touaregs du nord du Mali, a signé le 14 mai à Alger un accord de paix, tout en prévenant qu'elle exigeait de nouvelles garanties avant de signer un texte définitif.

Valeurs associées

-2.07%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.