Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Hollande veut allier disette budgétaire et investissement

Reuters10/01/2013 à 17:58

LE GOUVERNEMENT RÉUNI POUR TROUVER LES MOYENS DE RELANCER L'INVESTISSEMENT

PARIS (Reuters) - Le gouvernement s'est réuni jeudi autour de François Hollande pour un séminaire destiné à trouver les moyens de relancer l'investissement en France malgré une disette budgétaire qui l'oblige à se contenter des ressources existantes.

L'entourage du président s'est efforcé de limiter les attentes en terme d'annonces, prévenant que "la période n'est plus à la dépense publique massive".

Une posture confirmée par François Hollande lors d'un déplacement près de Bordeaux.

"Tout l'enjeu, ce n'est pas d'aller chercher des financements nouveaux, nous n'en avons pas à notre disposition sur le plan budgétaire. C'est de mieux mobiliser ce qui existe déjà", a dit François Hollande dans une usine à Pessac.

Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, avait fait preuve du même volontarisme dans la matinée à l'Elysée. L'ancien maire de Nantes a promis des "chantiers, des choses concrètes".

"Quand vous habitez dans une ville, un département ou une région, et que vous voyez des logements se construire, ce sont des résultats concrets", a-t-il jugé. "Quand vous ne voyez pas de grue, vous vous dites qu'il y a cherche chose qui ne va pas".

Il a donné comme autres exemples le plan de généralisation sur dix ans du très haut débit en France, qui doit être lancé en février et la poursuite de la rénovation des campus.

Paris cherche donc à redéployer des crédits existants et de redéfinir les priorités plutôt que de trouver des moyens financiers supplémentaires et creuser l'endettement.

"La question, c'est 'comment faire pour préparer l'avenir de la France en période de disette budgétaire'", résume un conseiller de François Hollande, qui a promis de ramener les finances publiques à l'équilibre en 2017.

HORIZON 2020

Le chef de l'Etat a annoncé lors de ses voeux une stratégie d'investissements à l'horizon 2020 dont le but est à la fois de stimuler une économie atone mais également, à plus long terme, d'améliorer le potentiel de croissance du pays

Le gouvernement veut notamment concentrer les crédits sur le développement de la fibre optique, le numérique, les infrastructures de transport ou encore la recherche et développement "de rupture".

Le logement et la rénovation thermique sont aussi parmi les secteurs jugés les plus cruciaux.

"Chaque nouveau logement construit c'est 1,2 emploi par an", a dit à sa sortie de l'Elysée la ministre du Logement, Cécile Duflot.

Le gouvernement compte notamment sur la nouvelle Banque publique d'investissement (BPI), les fonds récoltés par la hausse du plafond du livret A et la mise à disposition de terrains publics pour dynamiser la construction et la rénovation de logements.

Pour les autres secteurs, François Hollande pourra s'appuyer sur le programme des investissements d'avenir hérité de Nicolas Sarkozy mais aussi sur la Banque européenne d'investissement dont le capital a été doublé dans le cadre du pacte européen de croissance négocié à Bruxelles.

L'entourage présidentiel ajoute qu'il souhaite trouver des marges de manoeuvre en stimulant l'investissement privé.

Le gouvernement cherche ainsi à inciter les sociétés d'autoroutes à se lancer dans de nouveaux investissements en échange de l'allongement de leur concession ou à encourager les sociétés d'assurances à investir davantage dans l'immobilier résidentiel souvent délaissé au profit des immeubles commerciaux.

Selon l'Elysée, deux des 35 milliards du grand emprunt seront réattribués aux investissements d'avenir.

Julien Ponthus et Elizabeth Pineau, avec Claude Canellas en Gironde, édité par Yves Clarisse


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.