Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Hollande salue les ex-Fralib, qui ont "payé leur emploi"

Reuters 04/06/2015 à 14:03

GEMENOS, Bouches-du-Rhône, 4 juin (Reuters) - François Hollande a salué jeudi les ouvriers l'ex-usine de thés de Fralib, qui ont "payé leur emploi" en créant une société coopérative avec les indemnités de licenciement obtenues de haute lutte aux dépens de la multinationale Unilever. "Vous auriez pu, si vous aviez échoué, être parmi les trop nombreux demandeurs de Pôle Emploi. Vous l'avez cherché votre emploi, vous l'avez créé, vous l'avez payé", a déclaré le président français, qui a assisté à la signature de trois CDI, trois jours après l'annonce d'un nouveau record du chômage. Les salariés de l'ex-Fralib ont lancé la semaine dernière leur propre marque de thés et d'infusions, "1336", en référence au nombre de jours de lutte passés à s'opposer au géant anglo-néerlandais de l'agro-alimentaire Unilever. L'usine de Gémenos, près de Marseille, a été le seul site de fabrication en France des thés Lipton et des infusions Eléphant, une marque créée en 1896 à Marseille, avant sa fermeture en 2012 et le licenciement des 182 salariés. Au terme de 1.336 jours d'occupation des locaux par 77 salariés, ces derniers ont fini par arracher en mai 2014 près de 20 millions d'euros sous forme d'indemnités de licenciement ou encore pour le rachat des machines. La société coopérative et participative (Scop) a prévu de commercialiser une seconde marque directement sous la dénomination ScopTi, qui sera notamment présente dans les réseaux spécialisés du bio, dont elle a obtenu la certification. Une trentaine de salariés travailleront dès le mois de juin sur le site de Gémenos, près de Marseille, pour constituer les stocks et approvisionner les grandes surfaces dans une organisation où chacun participe à la prise de décisions. L'une des premières mesures, parmi les plus symboliques, prise par les 58 coopérateurs a été de fixer un barème de salaires qui oscille entre 1.600 à 1.800 euros net par mois. "Vous devez garder cet esprit de solidarité, de fraternité, de résistance, mais vous devez le mettre au service de la création de richesse", a dit François Hollande. "Il y a la structure capitaliste et puis il y a aussi la structure de l'économie sociale et solidaire qui est dans le marché, dans l'économie, qui doit avoir des critères de rentabilité mais qui a un autre esprit." (François Révilla, édité par Yves Clarisse)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.