Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Hollande rend hommage aux policiers et à une France "debout"

Reuters13/01/2015 à 13:53

* Cérémonie nationale en hommage aux trois policiers tués * Hollande salue une France "qui ne rompt jamais" * Etre "intraitable" avec le racisme et à l'antisémitisme PARIS, 13 janvier (Reuters) - François Hollande a présidé mardi à la préfecture de Paris une cérémonie d'hommage aux trois policiers "morts pour que nous puissions vivre libres", tués lors de la série d'attentats qui ont fait 17 victimes la semaine dernière en France. Le chef de l'Etat a rendu hommage aux trois "morts en policiers", saluant en outre une France "debout" qui s'est levée dimanche dans tout le pays à l'occasion d'une manifestation républicaine d'une ampleur historique. En présence d'environ 2.000 personnes, des policiers pour la plupart, d'une grande partie du gouvernement et de nombreuses personnalités de tous bords politiques, le président a décoré les trois agents à titre posthume des insignes de la Légion d'honneur. Les cercueils recouverts du drapeau tricolore des lieutenants Franck Brinsolaro et Ahmed Merabet et du brigadier Clarissa Jean-Philippe étaient alignés devant lui, face à leurs familles rassemblées sous un dais. "Comment justifier que l'on puisse tuer lâchement une jeune femme de 26 ans ?", a-t-il dit à propos de Clarissa Jean-Philippe, policière municipale d'origine martiniquaise tuée d'une balle dans le dos jeudi à Montrouge (Hauts-de-Seine). "LA MENACE EST LA" Ahmed Merabeh, "Français de confession musulmane, était très fier de représenter la République française", a aussi déclaré le chef de l'Etat à propos du policier abattu d'une balle dans la tête lors de fusillade qui a suivi l'attaque de la rédaction de Charlie Hebdo, qui a fait 12 morts au total. "Il savait mieux que quiconque que l'islamisme radical n'a rien à voir avec l'islam et que l'islamisme radical tue des musulmans". François Hollande a salué la mobilisation, dimanche dans tout le pays, de près quatre millions de personnes descendues dans la rue. "Face à la barbarie, c'est le peuple de France qui s'est levé", a-t-il dit, saluant "la plus magnifique réponse qui soit face à l'épreuve qui nous a frappés." "Notre belle France, qui ne rompt jamais (...), elle reste debout", a-t-il insisté. Le président a appelé le gouvernement, qui envisage de renforcer l'arsenal juridique pour mieux lutter contre le terrorisme, à être "implacable" et "intraitable" face au actes antisémitites, antimusulmans et à l'apologie du terrorisme. "Nous n'en avons pas terminé avec la menace, elle est là", a-t-il prévenu, mettant en garde contre les risques intérieurs et extérieurs. "Nous devons redoubler de vigilance". Un hommage national à toutes les victimes des attentats aura lieu la semaine prochaine aux Invalides. Ahmed Merabet devait être inhumé dans l'après-midi à Bobigny (Seine-Saint-Denis). C'est également ce mardi qu'ont eu lieu en Israël les obsèques des quatre victimes juives de la prise d'otages de vendredi dans un supermarché casher de Paris. "L'antisémitisme n'a pas sa place en France", a déclaré la ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal, qui représentait François Hollande à cette cérémonie. (Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.