1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Hollande propose 150.000 emplois jeunes "dans un premier temps"

Reuters23/01/2012 à 22:34

HOLLANDE PROPOSE 150.000 EMPLOIS JEUNES "DANS UN PREMIER TEMPS"

PARIS (Reuters) - François Hollande a expliqué lundi qu'il ne créerait "dans un premier temps" que 150.000 "emplois d'avenir" d'ici 2013, au lieu des 300.000 prévus dans le projet du Parti socialiste, pour des raisons de rigueur budgétaire.

Invité de la station de radio Le Mouv', le candidat socialiste à la présidentielle en France a expliqué cette annonce faite la veille lors de son premier grand discours de campagne, au Bourget près de Paris.

"Dans un premier temps, c'est ce que nous pouvons financer. Si la croissance nous autorise des libertés nouvelles, nous en ferons davantage mais moi mon devoir, c'est de dire la vérité", a-t-il dit à propos de ces emplois qui seraient créées en priorité dans les quartiers défavorisés.

"Là où il y a 40% de chômage des jeunes, c'est là qu'il faut mettre ces emplois", a dit François Hollande, qui avait participé plus tôt à un colloque sur la souffrance au travail au théâtre du Rond-Point, à Paris.

Selon Alain Vidalies, chargé de l'emploi dans son équipe de campagne, créer 150.000 "emplois d'avenir" coûterait 1,5 milliard d'euros en année pleine.

"Ce chiffre est à comparer aux 650.000 jeunes qui sont sur le marché du travail donc c'est un vrai choc pour l'emploi des jeunes", a-t-il dit à la presse.

Toujours sur Le Mouv', François Hollande a proposé d'accorder un "label social" aux entreprises vertueuses envers leurs salariés.

Il a prôné une "qualification, une espèce de label qui soit apporté aux entreprises qui font des efforts pour former, limiter les souffrances au travail, permettre l'expression des salariés, avoir une bonne vigilance sur les questions des maladies mortelles ou d'accidents du travail".

L'entreprise porterait ce label "vis-à-vis de l'extérieur, des salariés, des consommateurs", a précisé Alain Vidalies.

Pour lutter contre la précarité, le candidat socialiste propose aussi de moduler les cotisations sociales qui seraient "d'autant plus élevées que les contrats sont courts et d'autant plus faibles que les contrats sont longs".

Au "travailler plus pour gagner plus" du président sortant Nicolas Sarkozy, François Hollande oppose un autre slogan : "Travailler mieux pour travailler plus nombreux".

Elizabeth Pineau, édité par Patrick Vignal

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • chatnour
    23 janvier21:02

    La gauche, au secours ! on a déjà donné et on a vu le résultat de 14 ans de mensonges, de montée du chômage, 1,4 millions de fonctionnaires en plus dont le résultat est dans nos déficits actuels et l'ignoble Mitterrand et sa clique qui a menti sur toute la ligne même sur sa fille adultérine et sa santé et l'infâme Dumas et sa Devier-Joncour. Tout plutôt que la gauche-caviar et ses bo-bos !

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.