Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Hollande promet un grand débat sur l'énergie s'il est élu

Reuters28/11/2011 à 15:10

PARIS (Reuters) - La transition énergétique en France, qui passera par la diminution de la part du nucléaire, fera l'objet d'un débat et d'une loi de programmation si le Parti socialiste gagne l'élection présidentielle, a annoncé François Hollande.

Dans une tribune intitulée "Réussir la transition énergétique" publiée dans Le Monde daté du 29 novembre, le candidat socialiste propose une solution médiane entre "un statu quo forcément dépassé et une sortie irréaliste du nucléaire".

"Ce débat mérite mieux que la caricature, l'outrance, l'aveuglement, voire le mensonge", écrit-il au terme de deux semaines de polémiques entre la droite et la gauche sur un thème qui s'annonce important en vue des échéances de 2012.

"J'ouvrirai, au lendemain l'élection présidentielle, si les Français m'accordent leur confiance, un grand débat sur l'énergie en France associant largement les acteurs et les citoyens, dont le Parlement fixera la conclusion par le vote d'une loi de programmation de la transition énergétique", annonce François Hollande.

Attendu mardi au salon Pollutec Horizons à Paris, le député de Corrèze devrait aborder ce même thème de l'énergie le lendemain à Bruxelles avec le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, à propos notamment du programme européen Uclos de réduction des émissions de CO2 liées à la production d'acier.

Dans Le Monde, le candidat socialiste précise ses intentions sur l'avenir du nucléaire, objet de crispations avec les écologistes, puis avec la droite depuis l'accord électoral passé mi-novembre entre le Parti socialiste et Europe Ecologie-Les Verts (EELV).

François Hollande veut "réduire à l'horizon 2025 la part du nucléaire dans la production d'électricité de 75% à 50% et faire monter celle des énergies renouvelables, tout en maîtrisant notre consommation".

SOBRIÉTÉ ÉNERGÉTIQUE

Alors que la France compte actuellement 58 réacteurs nucléaires en activité, il promet pour le prochain quinquennat l'arrêt de la plus ancienne centrale de France, à Fessenheim (Bas-Rhin), et la poursuite "à son terme" du chantier du réacteur de nouvelle génération de EPR de Flamanville (Manche).

"Aucune autre centrale ne sera lancée durant ce mandat", précise-t-il.

En réponse aux inquiétudes exprimées par Areva sur l'avenir du combustible Mox, le candidat précise que "le système de retraitement des déchets et la filière qui l'accompagne seront préservés".

Soucieux de "promouvoir une société de sobriété énergétique", François Hollande veut agir "sur le bâti, qui absorbe près de 40% de l'énergie consommée".

"La rénovation thermique aura, en outre, l'avantage de préserver le pouvoir d'achat des Français et d'offrir un gisement d'emplois considérable : plus de 150.000 d'ici à 2020", écrit-il.

Etalée sur "trois quinquennats", la mutation énergétique "prendra du temps et supposera des étapes d'évaluation en fonction des progrès de la science et des prix relatifs de chaque source d'énergie", écrit le candidat.

Une hausse des prix de l'énergie lui paraît inévitable.

"Quel que soit le scénario autour de la part du nucléaire, il aura tendance à s'élever en raison du renchérissement des énergies fossiles et de l'ampleur des investissements à engager sur les centrales comme sur les énergies renouvelables", estime-t-il.

Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.