Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Hollande prend des engagements devant les surveillants de prison

Reuters29/10/2015 à 13:57

REVALORISATIONS SALARIALES POUR LES SURVEILLANTS DE PRISON

PARIS (Reuters) - François Hollande a promis jeudi embauches et revalorisations salariales aux syndicats de l'administration pénitentiaire, après avoir poursuivi avec les magistrats une stratégie d'apaisement entamée avec les policiers et les avocats.

Le détail des revalorisations doit être fixé d'ici trois mois, a déclaré à des journalistes Jean-François Forget, secrétaire général de l'Ufap-Unsa Justice, parlant au nom de l'intersyndicale après une rencontre avec le chef de l'Etat.

Quant aux embauches, il ne s'agit pas de créations de postes mais d'un plan de résorption des postes de surveillants vacants, dont le nombre s'élève à 1.300, a-t-il ajouté.

Les syndicats doivent désormais discuter du maintien ou non du mouvement de grève annoncé pour le 5 novembre, a précisé Jean-François Forget.

Le chef de l'Etat s'est par ailleurs engagé à ce que les moyens de lutter contre la violence en prison soient examinés d'ici trois mois.

"Il a pris acte des 4.500 agressions, des 18 prises d'otage qui l'insupportent autant que nous", a dit Jean-François Forget. "Tout rentre dans nos établissements", y compris des armes, a-t-il déploré.

Confronté à un mouvement de colère des policiers, des avocats et des surveillants de prison, François Hollande a tenté de déminer la situation avec chacune de ces professions, recevant également jeudi les syndicats de magistrats.

"PROFOND MALAISE" DES MAGISTRATS

Il a promis une concertation sur la future réforme de la procédure pénale ainsi que sur la réforme de la justice des mineurs, ont annoncé leurs représentants.

"Les magistrats sont en réelle difficulté pour exercer l'ensemble de leurs missions, c'est vraiment sur ce point-là qu'il va falloir que les choses changent", a déclaré la présidente de l'Union syndicale des magistrats, Virginie Duval.

Béatrice Brugère, secrétaire générale du Syndicat national des magistrats FO a fait part d'"un profond malaise, une véritable souffrance au travail".

Françoise Martres, présidente du Syndicat de la magistrature, a quant à elle regretté que François Hollande ne remette pas en cause le durcissement des conditions des permissions de sortie des détenus annoncé par Manuel Valls.

Après la mort d'un policier tué par un délinquant qui aurait dû se trouver derrière les barreaux, le Premier ministre avait répondu à la colère des forces de l'ordre par une série de mesures, notamment une simplification de la chaîne pénale et un durcissement des peines liées aux armes lourdes.

François Hollande a ensuite annoncé un plan global comprenant une redéfinition des missions, pour mettre fin aux tâches indues, une augmentation des moyens matériels, une modernisation de la chaîne pénale et, surtout, une amélioration des carrières et de certaines primes.

Les avocats ont quant à eux signé mercredi un protocole d'accord censé mettre fin à des semaines de grèves, qui prévoit une revalorisation de leur rémunération au titre de l'aide juridictionnelle, un mécanisme permettant aux plus démunis d'être défendus et dont la réforme était au coeur des crispations.

Après les policiers et les avocats, les surveillants de prison ont exprimé leur colère en manifestant la semaine dernière à Paris pour dénoncer le manque d'effectifs et la violence.

(Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.