Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Hollande pour "l'union de tous les Français face à l'agression"

Reuters20/03/2012 à 11:20

FRANÇOIS HOLLANDE POUR "L'UNION DE TOUS LES FRANÇAIS FACE À L'AGRESSION"

PARIS (Reuters) - François Hollande a prôné mardi "l'union de tous les Français face à l'agression" après la série de meurtres dans le sud-ouest de la France qui ont fait quatre morts dont trois enfants.

Le candidat socialiste à la présidentielle, qui a mis sa campagne entre parenthèses, a dit "ne pas imaginer que quiconque" dans la classe politique veuille tirer profit des récents événements -les meurtres par un homme armé de trois militaires d'origine maghrébine et antillaise, puis d'un enseignant et de trois enfants dans une école juive.

Se démarquant du centriste François Bayrou qui a accusé une partie de la classe politique d'avoir un discours à même de faire "flamber les passions" parce qu'il y a "des voix à prendre", François Hollande a toutefois invité le "sommet de l'Etat" à faire preuve de "maîtrise" dans son vocabulaire.

"Il n'y a pas de place, pas d'espace pour le doute, pour la suspicion. Nous devons être tous unis. Il n'y a pas si souvent des causes qui peuvent nous rassembler à ce point", a déclaré le prétendant PS à l'Elysée sur RMC et BFM-TV.

"Lorsqu'il y a une agression, une horreur, un acte raciste antisémite, nous devons tous être rassemblés", a-t-il ajouté. "Je ne veux pas faire d'analyse des causes, ce n'est pas le moment".

François Hollande s'est rendu lundi à Toulouse et il a assisté dans la soirée à une cérémonie dans une synagogue parisienne en présence du président de la République, son principal adversaire dans la campagne électorale en cours.

Il a annoncé qu'il assisterait dans une école à la minute de silence observée dans tous les établissements scolaires ce mardi à 11h00.

"Si je suis appelé à des responsabilités importantes pour mon pays, jamais je ne devrai oublier ces images", a-t-il souligné. "Nous ne devons rien n'oublier ni des causes, ni des assassinats, ni des conséquences".

INSTRUMENTALISATION ?

Citant Albert Camus -"Ne pas nommer les choses c'est ajouter encore au malheur au monde"- il a demandé d'avoir le courage de se confronter aux problèmes posés par ces crimes.

"L'antisémitisme, le racisme, ça existe, le passage à l'acte est heureusement exceptionnel", a-t-il fait remarquer.

A la question de savoir si les drames de Toulouse et Montauban pouvaient être instrumentalisés dans la campagne électorale, il a déclaré : "Je ne veux même pas l'imaginer".

"Il n'y a pas de raison de penser qu'un candidat voudra en faire une utilisation partisane", a-t-il ajouté.

François Hollande a toutefois reconnu qui'"il y a des mots qui peuvent avoir des conséquences, qui influencent, qui pénètrent, qui libèrent".

"Ceux qui ont une responsabilité doivent maîtriser leur vocabulaire", a-t-il dit, invitant "le sommet de l'Etat" à montrer l'exemple.

"Au sommet de l'Etat rien ne peut être toléré, rien: ni le vocabulaire, ni la vulgarité, ni la facilité, ni je ne sais quelle simplification", a-t-il dit à l'adresse de Nicolas Sarkozy, demandant notamment l'"exemplarité" en matière de traitement de la délinquance.

"Nous devons parler de ce qui nous élève sans rien ignorer des problèmes, des difficultés, des facilités des uns, des comportements des autres", a insisté François Hollande. "Quand il y a des facilités, des tentations d'aller chercher je ne sais quel avantage, il ne faut jamais y céder".

Elizabeth Pineau, édité par Patrick Vignal

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.