1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Hollande met en garde contre une sortie de l'euro
Reuters19/03/2017 à 12:56

HOLLANDE MET EN GARDE CONTRE UNE SORTIE DE L'EURO

PARIS (Reuters) - François Hollande a mis en garde samedi les électeurs français, appelés à lui choisir un successeur en avril-mai, contre la tentation d'une sortie de l'Union européenne et de la zone euro, qui reviendrait selon lui à appauvrir le pays.

"La sortie de l'euro, la sortie de l'Europe, si je puis prendre une formule, c'est le village d'Astérix sans potion magique", a-t-il déclaré lors d'un discours à Crolles, en Isère.

Le chef de l'Etat n'a cité aucun des onze candidats à la présidentielle dont certains, à l'image de Marine Le Pen (Front national) et de Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise), prônent une refonte complète de l'UE, voire un divorce pur et simple.

"Aimer la France, c'est comprendre la France, ce n'est pas l'enfermer, la replier, ce n'est pas la recroqueviller (...) Il n'y a pas d'avenir pour notre pays, ni pour aucun de ses voisins hors de l'Europe, contre l'Europe, sans l'Europe", a encore dit François Hollande.

"La sortie de l'euro, la sortie de l'Union, ce serait une sortie de route, une sortie de l'histoire, elle signifierait l'appauvrissement des Françaises et des Français."

"Ce serait aussi un abaissement de la France, moins de débouchés pour les produits, moins de croissance pour les entreprises, moins d'investissements, moins d'emplois", a insisté le président français.

Son successeur sera choisi le 7 mai, à l'occasion du second tour de la présidentielle.

(Simon Carraud, édité par Jean-Stéphane Brosse)

5 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • charleco
    19 mars17:36

    C'est un "expert" en économie qui parle!!!!

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer