Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Hollande lance le chantier jeunesse, priorité de son quinquennat

Reuters23/01/2013 à 16:22

FRANÇOIS HOLLANDE LANCE LE CHANTIER JEUNESSE

PARIS (Reuters) - François Hollande a lancé mercredi un vaste chantier législatif consacré à la jeunesse avec un projet de loi pour "refonder" l'Ecole et la préparation de mesures visant à améliorer le sort réservé aux jeunes, priorité affichée de son quinquennat.

Les principales annonces sont attendues à l'occasion d'un comité interministériel prévu le 21 février mais le président de la République pourrait esquisser son projet lors de la présentation de ses v?ux à la jeunesse dans la soirée à Grenoble (Isère).

"La priorité donnée à la jeunesse est indispensable, dans notre pays aujourd'hui, 25% des jeunes sont au chômage (...), ce ne doit pas être une fatalité", a déclaré à la sortie de l'Elysée le ministre de l'Education nationale, Vincent Peillon.

Ce dernier a présenté en conseil des ministres son projet de loi dont l'objectif principal est de réduire le nombre de jeunes quittant l'enseignement sans diplômes ou qualification.

"Nous ne pouvons pas accepter d'avoir 150.000 décrocheurs, des orientations subies, un niveau qui baisse et donc nous devons mettre le paquet dès le primaire", a poursuivi le ministre qui prévoit de créer 60.000 postes sur cinq ans.

Adepte du slogan "plus de maîtres que de classes", Vincent Peillon a rappelé que 14.000 postes seraient consacrés à l'accueil des enfants de moins de trois ans mais la refondation pédagogique qu'il souhaite engager bute déjà sur une fronde du corps professoral.

LE GOUVERNEMENT N'ENTEND PAS CÉDER

Quelque 90% des enseignants d'école primaire à Paris ont fait grève mardi pour protester contre l'entrée en vigueur de la réforme des rythmes scolaires, dénonçant un nombre insuffisant d'animateurs pour gérer les activités périscolaires.

"Toutes les grandes réformes sont difficiles, nous sommes le seul pays du monde où nous ne donnons pas aux enfants ce qu'ils méritent d'avoir", a jugé le ministre, qui n'a pour l'heure affiché aucune intention de céder à la grogne des fonctionnaires.

La réforme prévoit de dispenser l'enseignement dans le cadre d'une semaine de neuf demi-journées incluant le mercredi matin et des activités pédagogiques viendront s'ajouter aux 24 heures d'enseignement hebdomadaire.

Outre la réforme de l'enseignement scolaire, le gouvernement a déjà annoncé des initiatives destinées à la jeunesse comme les emplois d'avenir ou les contrats de génération mais d'autres réformes sont prévues.

L'emploi des jeunes issus des zones urbaines sensibles devrait notamment être encouragé par des emplois "francs", c'est-à-dire exonérés de charges sociales.

Des moyens pourraient également être consacrés au développement du service civique, à la contraception des jeunes filles ou encore à l'apprentissage.

Le gouvernement compte aussi sur un mécanisme de garantie universelle pour aider les jeunes et les ménages défavorisés à accéder plus facilement à la location d'un logement.

Cette réforme, préparée par la ministre du Logement, Cécile Duflot, est attendue cette année.

Julien Ponthus et Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.