Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Hollande hué sur les Champs-Elysées, des manifestants arrêtés

Reuters11/11/2013 à 18:34

FRANÇOIS HOLLANDE HUÉ SUR LES CHAMPS-ELYSÉES

PARIS (Reuters) - Plus de 70 personnes ont été interpellées lundi en marge des commémorations de l'armistice de la Première Guerre mondiale sur les Champs-Elysées où le cortège de François Hollande a été hué, a annoncé le ministre de l'Intérieur Manuel Valls.

Des heurts ont éclaté entre les forces de l'ordre et des manifestants dont certains ont scandé "Hollande démission" "Dictature socialiste", ou "Hollande, ta loi on n'en veut pas", un slogan entendu lors des manifestations des opposants au mariage homosexuel.

"Aujourd'hui sur les Champs-Elysées, quelques dizaines d'individus liés à l'extrême-droite, au Printemps français, au Renouveau français n'ont pas voulu respecter ce moment de recueillement et de rassemblement", a dit à la presse Manuel Valls, faisant état de la présence de personnalités du Front national sur les Champs-Elysées.

"Ces événements sont inacceptables, insupportables, on ne peut pas ainsi mettre en cause la mémoire de ceux qui sont morts pour la France, on ne peut pas utiliser un rassemblement de ce type pour s'attaquer aux valeurs de la République et de notre pays", a-t-il ajouté.

Selon la préfecture de police de Paris, 73 personnes ont été interpellées au total. La manifestation a été dispersée parce qu'elle n'était pas autorisée, indique-t-on dans l'entourage du chef de l'Etat.

Pointé du doigt par le gouvernement, le FN a riposté en dénonçant des arrestations "préventives et arbitraires d'adhérents venus assister pacifiquement aux cérémonies" et a exigé leur libération immédiate.

"Je désapprouve (les manifestations) et le FN n'y est strictement pour rien", a déclaré la présidente du Front nationale Marine Le Pen sur BFMTV. Le FN "a même été victime d'arrestations qu'il faudra éclaircir, ce sont des méthodes réservées aux pays à tendance totalitaire."

RAS-LE-BOL

Certains des manifestants présents sur les Champs-Elysées portaient des bonnets rouges tandis que d'autres brandissaient des drapeaux français.

"Je trouve absolument honteux qu'on n'ait pas le droit de parler sans être interpellé, dire 'Hollande démission' n'est pas injurieux", a déclaré une manifestante coiffée d'un bonnet rouge sur BFMTV. "Il n'y avait pas de huée pendant la cérémonie militaire (...) les gens ont commencé après, c'est le chef de l'Etat qu'ils voulaient huer".

François Hollande "n'entend pas le ras-le-bol des gens, il continue sur sa lancée sans écouter", a-t-elle ajouté. "Les mesures fiscales, loin de frapper seulement les classes supérieures, frappent tout le monde."

Un porte-parole du mouvement des "Bonnets rouges" qui manifestent depuis plusieurs semaines contre l'écotaxe, Christian Troadec, a condamné la manifestation parisienne et a assuré que ces personnes n'avaient rien à voir avec son mouvement.

A son arrivée à Oyonnax (Ain) en milieu d'après-midi pour célébrer l'armistice de 1918, François Hollande s'est offert un rapide bain de foule et a une nouvelle fois essuyé quelques sifflets.

Dans la classe politique française, plusieurs voix se sont également élevées pour dénoncer un mouvement de protestation hors de propos.

"La colère des Français est immense (...) mais le moment ne s'y prête pas, c'est un moment de solennité, de recueil, de souvenir", a dit l'ancien ministre de la Défense et président du Nouveau Centre Hervé Morin sur i>TELE. "Ce moment qui est un devoir de mémoire c'est un message d'unité, c'est un vivre ensemble, un passé commun, c'est une volonté de partager ce qui a constitué l'unité du pays."

"Même si François Hollande n'est pas à la hauteur de la situation en tant que président de la République, il représente l'unité nationale et ce n'est pas le moment de le faire", a-t-il ajouté.

Sur son compte Twitter, le président du groupe EELV au Sénat Jean-Vincent Placé s'en prend lui aux "nervis de l'extrême-droite qui conspuent le chef de l'État en ce jour de mémoire et de recueillement pour nos morts et pour la paix".

Dans les rangs de l'UMP, Dominique Paillé juge "regrettable" les huées visant le chef de l'Etat, Valérie Pécresse dénonçant, elle, des critiques "franchement déplacées".

Marine Pennetier, avec Elizabeth Pineau à Oyonnax, édité par Pascal Liétout


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.