Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Hollande et Merkel veulent accélérer l'Europe numérique

Reuters27/10/2015 à 19:28

PARIS ET BERLIN MISENT SUR UN MARCHÉ EUROPÉEN DU NUMÉRIQUE

PARIS (Reuters) - Angela Merkel et François Hollande ont présidé mardi à Paris une conférence franco-allemande destinée à encourager la création d'un marché unique européen en matière d'économie numérique.

Organisée en présence des ministres de l'Economie français et allemand et du président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, elle a réuni à l'Elysée quelque 325 professionnels du secteur, venus des deux côtés du Rhin.

"L'Europe doit être non seulement partie prenante de cette économie mais aussi en avant-garde", a dit François Hollande dans une déclaration à la fin des travaux.

Angela Merkel s'est félicitée de l'adoption du paquet télécommunications au Parlement européen, qui montre selon elle "qu'on a pris conscience de l'urgence qu'il y a à agir."

Selon la Commission européenne, la création d'un marché unique du numérique pourrait apporter jusqu’à 415 milliards d'euros annuels à l'économie des Vingt-Huit et générer des centaines de milliers d’emplois.

Pour relever le défi face à des géants comme les Etats-Unis, l'Europe, forte de 500 millions d'habitants, doit notamment aider les start-ups de l'internet, harmoniser sa législation et réfléchir au traitement des données.

Paris et Berlin entendent montrer l'exemple en mettant en commun les travaux de la plate-forme "Industrie du futur" lancée en France il y a quelques mois et de son équivalente allemande "Industrie 4.0". Une "académie" franco-allemande du secteur devrait bientôt voir le jour.

LA SYRIE ÉVOQUÉE

Le ministre français de l'Economie, Emmanuel Macron, a dit l'importance de "faire converger l'écosystème franco-allemand", de "développer ensemble des systèmes de levée de fonds" et d'"harmoniser nos droits des faillites ou commerciaux."

Une prochaine conférence de ce type aura lieu en 2016 à Berlin.

Dans une Europe en plein doute, divisée sur des sujets comme celui des migrants, l'objet de la réunion était aussi de démontrer "l'intérêt commun de la France et de l'Allemagne pour des dossiers positifs, concrets et innovants, en dehors des crises", a-t-on souligné dans l'entourage de François Hollande.

Des sujets d'actualité comme la situation des migrants en Europe ont été évoqués par Angela Merkel et François Hollande lors d'un entretien bilatéral, avant la conférence.

"Ils ont exactement les mêmes positions sur la question des réfugiés, sur ce qui doit être fait sur le plan politique et sur les moyens nécessaires pour les pays en première ligne", a rapporté l'entourage du président français.

Les deux dirigeants ont aussi évoqué la Syrie, à l'heure où se tient à Paris une réunion avec les principaux pays de la région mais sans la Russie et l'Iran, alliés de Bachar al Assad.

Des représentants des Etats-Unis, du Royaume-Uni, de l'Italie, de l'Allemagne, de l'Arabie saoudite, des Emirats Arabes Unis, de la Jordanie, du Qatar et de la Turquie doivent participer à un dîner de travail autour du ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius.

(Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.