Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Hollande et Merkel évoquent des "initiatives" pour les migrants

Reuters03/09/2015 à 13:28

* La France et l'Allemagne veulent mobiliser l'Union européenne * Réunion de crise à l'Elysée sur le thème des migrants * L'Europe divisée sur le dossier (Actualisé avec contexte, déclarations) PARIS, 3 septembre (Reuters) - François Hollande s'est entretenu jeudi matin avec Angela Merkel et le Premier ministre luxembourgeois Xavier Bettel, qui préside actuellement l'Union européenne, pour préparer des initiatives en faveur des migrants, dont le sort divise l'Europe. Le chef de l'Etat devrait s'entretenir dans la journée avec le président du Conseil européen et le président turc, a-t-on précisé dans l'entourage du président français. Une réunion ministérielle est prévue jeudi après-midi à 16h00 (14h00 GMT) à l'Elysée sur ce dossier qui nourrit les émotions, notamment après la publication de photos d'Aylan, un enfant syrien retrouvé mort sur une plage turque. "Il avait un nom : Aylan Kurdi. Urgence d'agir. Urgence d'une mobilisation européenne", écrit le Premier ministre Manuel Valls sur son compte Twitter. ID:nL5N1191S7 Manuel Valls, Ségolène Royal (Ecologie), Bernard Cazeneuve (Intérieur), Christian Eckert (Budget), Sylvia Pinel (Logement) et Harlem Désir (Affaires européennes), notamment, se retrouveront auprès du président français à l'Elysée. Le 24 août à Berlin, François Hollande et Angela Merkel avaient appelé l'Europe à agir de concert pour venir en aide aux dizaines de milliers de migrants qui arrivent aux frontières de l'Europe. Une réunion exceptionnelle des ministres de l'Intérieur européens est prévue le 14 septembre. L'afflux exceptionnel de candidats à l'asile venus de Syrie, d'Erythrée, du Soudan, mais aussi de migrants venant de pays dits "sûrs", comme l'Albanie, a provoqué deux types de réactions dans la classe politique européenne. SOLIDARITÉ ET FERMETÉ, DIT LA FRANCE Pour le Premier ministre hongrois, Viktor Orban, qui a fait construire une clôture de 175 km de long à sa frontière avec la Serbie pour contenir les migrants qui affluent par le Sud, ce phénomène menace les racines chrétiennes de l'Europe qui doit selon lui contrôler ses frontières avant de décider d'accueillir des candidats à l'asile. ID:nL5N1190W8 Mais en Allemagne, malgré quelques manifestations hostiles, un puissant mouvement de solidarité se fait jour. La France, elle, réaffirme sa position - solidarité envers les réfugiés qui fuient les guerres et les dictatures mais fermeté envers les migrants économiques qui doivent être renvoyés chez eux, avec nécessité de bâtir une politique commune de l'asile cohérente dans l'Union européenne. Bernard Cazeneuve a souligné dans une tribune publiée mercredi par Libération que la France venait d'adopter une ambitieuse réforme du droit d'asile qui permet notamment d'accélérer le délai d'octroi du statut de réfugié. Pour aider les trois principaux pays de première entrée - Grèce, Italie et Hongrie -, qui doivent selon les règles européennes prendre en charge les réfugiés, Paris et Berlin sont prêts à accueillir sur une base volontaire une partie de ces migrants grâce à un mécanisme de solidarité européenne. La France et l'Allemagne veulent aussi que des centres d'accueil ouvrent en Grèce et en Italie, ce qui permettra de faire le "tri" entre ceux qui peuvent obtenir l'asile et ceux qui sont considérés comme des migrants économiques. Pour dissuader les migrants irréguliers de venir en Europe, leur retour vers les pays d'origine doit être organisé. Le développement en Afrique, une des réponses au phénomène, sera abordé au sommet de La Valette, où seront réunis les pays européens et les pays africains en novembre 2015. (Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.