Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Hollande et Merkel à Strasbourg pour esquisser l'avenir de l'UE

Reuters06/10/2015 à 16:35

* Une visite inédite depuis la chute du Mur de Berlin * Marine Le Pen devrait prendre la parole dans le débat * Les deux dirigeants attendus sur de nombreux dossiers PARIS, 6 octobre (Reuters) - François Hollande et Angela Merkel affirmeront mercredi devant le Parlement européen la nécessité de renforcer l'Europe face aux crises et à la montée des extrémismes, une visite conjointe inédite depuis celle de François Mitterrand et Helmut Kohl il y a 26 ans. Si ces crises et les tensions politiques qui les accompagnent, au premier rang desquelles celle des réfugiés, ne permettent pas d'envisager de saut institutionnel avant les élections de 2017 des deux côtés du Rhin, beaucoup peut être fait d'ici là, insiste-t-on à Paris. Très critiqué en France et en Europe ces dernières semaines, le traité de Schengen permet déjà d'avancer en créant un régime d'asile commun, une politique migratoire commune et une gestion des frontières unifiée, ajoute-t-on. Sur le front diplomatique, la coordination franco-allemande avec l'appui des Européens sur le conflit en Ukraine peut être un modèle pour un renforcement de la diplomatie européenne, par exemple au Proche-Orient. Quant aux questions du financement et de l'investissement, du pilotage de l'économie de la zone euro et de la convergence sociale et fiscale, elles progressent grâce aux propositions franco-allemandes, avec par exemple le plan d'investissements "Juncker", souligne-t-on. Avec la crise des réfugiés, l'Ukraine, la menace terroriste, le référendum britannique sur l'appartenance à l'Union et la situation économique toujours déprimée, "il est rare que l'Europe soit confrontée à tous ces défis en même temps", déclare une source française. "Dans tout cela, la France et l'Allemagne n'ont pas le rôle de directoire qui leur est souvent imputé mais le rôle de base politique, de capacité de mobilisation, de capacité de résolution", poursuit-elle. FACE AUX CRITIQUES De source allemande, on précise être en attente de précisions sur les propositions de la France pour renforcer la zone euro. Dernière en date, celle faite par François Hollande le 14 juillet de créer à terme un parlement de la zone euro. Le président français et la chancelière allemande s'exprimeront tour à tour à Strasbourg puis répondront aux critiques que les présidents des groupes politiques du Parlement pourraient leur adresser. La présidente du Front national, Marine Le Pen, pourrait ainsi trouver une tribune supplémentaire pour dénoncer l'impact sur la France et l'Europe du plus important mouvement de population sur le continent depuis la Seconde Guerre mondiale. La question des réfugiés est aussi au centre du débat politique en Allemagne, affectant la popularité d'Angela Merkel qui a atteint son plus bas niveau depuis quatre ans, tandis que ses alliés bavarois affirment publiquement leur mécontentement. Lundi, le ministre allemand de l'Intérieur, Thomas de Maiziere, a appelé à fixer une limite au nombre de réfugiés entrant dans le pays. Selon le quotidien Bild, les autorités allemandes s'attendraient à accueillir jusqu'à un million de demi de réfugiés cette année contre 800.000 à un million auparavant, un chiffre que n'a ni confirmé ni infirmé le ministère de l'Intérieur. La dernière intervention conjointe des dirigeants français et allemand devant le Parlement, celle de François Mitterrand et Helmut Kohl, avait eu lieu le 27 novembre 1989, après la chute du Mur de Berlin. (Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.